Vous êtes ici : Accueil » Technique photo » Photographie de sport » 5 mauvaises habitudes photographiques à éradiquer

5 mauvaises habitudes photographiques à éradiquer

En photographie comme partout, on prend vite des habitudes photographiques et on en oublie de les modifier, elles deviennent comme une deuxième nature, des réflexes. Mais pour s’améliorer, il faut à tout prix éradiquer ces mauvaises habitudes photographiques qui vont vous limiter dans votre apprentissage de la photo. Voici quelques mauvaises habitudes que vous devriez vraiment éliminer pour devenir un meilleur photographe !

1. Mauvaises habitudes photographiques : Ne pas bouger avec son appareil photo

C’est l’une des choses que je vois le plus souvent chez les débutants par manque de « vision » photographique. Quand on apprend la photographie, on est tellement absorbé par les réglages de l’appareil photo pour le triangle d’exposition qu’on en oublie l’environnement et la composition.

Mauvaises habitudes photographiques

Par exemple, en photographie de sport et particulièrement celle de football américain, la grande majorité des photographes restent debout pour prendre leurs photos. Or, s’ils ne faisaient que se baisser, ils verraient la différence extrême au niveau du point de vue. Les joueurs de football américain sont pris en photo par-dessous, ce qui fait qu’ils apparaissent plus grands et imposants, renforçant ainsi le côté « guerrier » de ce sport.

football americain Mauvaises habitudes photographiques

Ce n’est qu’un exemple que je rencontre tout le temps quand je regarde des photos de football américain d’autres photographes mais cela s’applique à tous les types de photographie. Déplacez-vous, baissez-vous, tournez l’appareil photo… N’hésitez surtout pas à bouger et vous déplacer. Vous verrez, la photographie devient alors vite un sport à part entière ;).

2. Mauvaises habitudes photographiques : Regarder ses photos sur l’écran LCD juste après la prise de vue

En soi, ce n’est pas forcément un gros problème dans le sens où, grâce au numérique, on a cette chance de pouvoir regarder nos photos sans qu’elles soient « développées » ou sur un ordinateur. Mais cette facilité revêt un côté vicieux pendant la prise de vue. En fait, si vous avez cette tendance à tout de suite regarder l’écran LCD après votre prise de vue, vous vous déconnectez totalement de ce qui vous entoure et s’il se passe quelque chose d’intéressant devant vous, et ben ce sera loupé pour vous ! J’en reviens à mon exemple de football américain où si on ne reste pas attentif à ce qui se passe sur le terrain et qu’on regarde trop souvent son écran LCD, on peut rater une jolie action ou du moins une jolie photo intéressante pendant les arrêts de jeu.

Pour ma part, j’essaie d’éviter au maximum de regarder mes photos sur l’écran LCD. Les seuls moments où je m’autorise à le faire, c’est plutôt pour jeter un oeil à l’histogramme des couleurs (vu que je travaille en mode manuel) pour vérifier que l’exposition de la photo me convient. Au final, je ne regarde pas la composition ou la mise au point ou tout autre point concernant la photo elle-même, je ne m’intéresse qu’à cet histogramme si je ressens le besoin de regarder l’écran LCD.

Ainsi, vous garderez vos yeux sur la scène qui se déroule devant vous, LA chose essentielle pour un photographe ;).

3. Mauvaises habitudes photographiques : Baisser l’appareil photo pour modifier ses réglages

Cette mauvaise habitude est en fait assez commune chez les photographes amateurs car on prend le temps de faire nos réglages en enlevant l’oeil du viseur. Mais comme quand on regarde l’écran LCD, on perd du temps à modifier ses réglages de cette manière. Plus opérationnel, on perd tout de suite la connexion avec la scène. Imaginez-vous en train de faire le portrait de quelqu’un : « Attends je dois changer mes réglages… Alors c’est où déjà l’ouverture ?… ». Bref, c’est exagéré mais on perd vraiment du temps sur le terrain.

Cette mauvaise habitude ne peut être éradiquée que si vous vous forcez à ne pas enlever votre oeil du viseur quand vous modifiez vos réglages. Normalement, les appareils photo sont conçus de manière assez ergonomique pour que ces changements deviennent naturels à la longue. Je vous rassure, je suis passée par la même phase d’apprentissage, à me balader chez moi l’oeil dans le viseur en modifiant les réglages pour que ça devienne naturel. Maintenant, je n’ai pas besoin de perdre ce temps précieux pour changer mes réglages et donc perdre de vue la scène que je photographie ;).

4. Mauvaises habitudes photographiques : Négliger l’horizon

Alors s’il y a une chose sur laquelle je suis totalement paranoïaque en photographie, c’est l’horizon dans la composition ! Si vous avez l’horizon ou une ligne horizontale dominante sur votre photo, faites qu’elle soit horizontale ! Là encore j’ai l’exemple du football américain où on a toujours la délimitation de l’herbe qui crée un horizon. Et bien il faut que cet horizon soit droit, point final :P. Non franchement, sinon il faut à tout prix une bonne raison vraiment justifiée !

Mauvaises habitudes photographiques

Le problème, c’est que notre oeil est extrêmement attiré par ces lignes dominantes à cause du cadre de l’image qui servent de repères pour la verticalité et l’horizontalité et ça va nous déranger inconsciemment de ne pas avoir l’horizon horizontal et parallèle au cadre. Ce qui nous amène au dernier point de ces mauvaises habitudes…

5. Mauvaises habitudes photographiques : Dire qu’on le rattrapera plus tard

A la retouche photo par exemple ! C’est une excuse qu’on a tous au moins une fois utilisée : « Oh t’inquiète pas, je rattraperai ça au post-traitement ». Et ben non. Là aussi, il faut à tout prix essayer de faire en sorte que la photo soit belle et propre à la prise de vue. Exemple de l’horizon, exercez-vous à faire en sorte qu’il soit horizontal pendant que vous photographiez la scène. Vous pouvez souvent ajouter une grille (celle de la règle des tiers) pendant la prise de vue alors profitez-en pour vous en servir comme base de l’horizontalité.

Si vous trouvez d’autres mauvaises habitudes en photographie (et j’imagine qu’il y en a plein d’autres), partagez-les dans les commentaires 🙂 !

 Photographie de mon site de photographie Lunacat Studio

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

44 commentaires

  1. Merci pour cet article!!! Conseils judicieux en effet! S’il devait y en avoir un 6eme je rajouterai : tourner votre appareil photo. Très souvent on voit des personnes qui prennent des portraits ou monuments en photo horizontale. Alors certes vous allez me dire « et alors? », ok le photographe qui connais et tout, peut prendre ses photos en paysage pour des portraits ou monument, mais les 3/4 des débutants qui font ça c’est juste qu’ils ne pensent pas à faire pivoter l’appareil!

    A+
    Karine

  2. On sent combien tu es pro ! depuis le temps j’ai tous ces défauts réunis….réglage, bouton, oubli de la ligne, règle des tiers et quand tout marche….je bouge ! flou non esthétique ! je suis si contente….JE L’AI ! que je bouge !
    merci Cathy pour tout cela !
    belle journée

    • Merci pour le compliment Anièce :).
      Si tu es au courant de ces défauts, alors tu peux t’atteler à les combattre un par un. Bien sûr, il faut prendre en compte qu’il est toujours plus simple d’éliminer une mauvaise habitude récente plutôt qu’une bien ancrée :).

  3. moi j’aurai mis comme mauvaise habitude : ne pas prendre les photo de personnes ou animaux en rafale de deux au moins. Souvent ça permet d’en avoir au moins une avec les yeux ouverts et le choix d’expression du visage.

    • En rafale, je ne pense pas mais en prendre plusieurs, je suis d’accord avec toi. Parce qu’il existe des gens qui ont le chic pour toujours avoir les yeux fermés sur les photos 😀 !

      • pourquoi pas en rafale ? l’avantage de la rafale c’est qu’on évite au sujet de bouger et de sortir de la zone de mise au point. Comme sur mon appareil la rafale est de moins de 4 image par seconde, il s’écoule donc 250 milliseconde entre 2 photos environ. Or un clignement d’oeil dure entre 100 et 250 milliseconde. en prenant les photos en rafale, j’évite donc naturellement donc les clignement d’oeil…
        mon calcul n’est pas bon ?
        pourquoi tu préconises de ne pas les prendre en rafale ?

        • Personnellement, je préfère attendre le moment propice, pas faire en rafale parce que, certes il n’y a pas beaucoup de temps entre chaque photo, mais ça suffit à, avec la poisse, d’avoir que les mauvaises photos :P.
          Je peux te l’assurer que même en sport, la rafale n’est pas toujours le meilleur moyen d’avoir la bonne photo, c’est juste plus facile à utiliser mais les résultats sont pas toujours les meilleurs ;).

          • La rafale est avantage, pourquoi ne pas en profiter ?

            Certes, si on fait toujours quelques rafales par prise, le déclencheur en prend un coup, mais il faut pas penser comme ça, sinon on fait plus grand chose (quelle utilité d’avoir un reflex de luxe si on s’en sert pas)

            Dire « je fais pas de rafale, ça enlève le coté « magique de la photo » mais encore une fois, on est à l’ère du numérique, je dis pas de prendre 20 photos par prise, mais être sur de son coup, c’est dommage de passer à coté…

          • Chacun a sa vision des choses mais je ne vois pas la relation reflex de luxe < -> rafale ! Si la fonction ultime d’un appareil photo est la rafale selon toi, je ne partage pas cet avis ;). Pour moi, une photo d’un beau portrait est provoquée et non pas juste attendue ;).

      • Moiiiiiiiiiiiiiiii^^
        un coup sur 2 j’ai les yeux fermés, je fait pas exprès

  4. Merci beaucoup pour ces bons conseils , ravie d’être parano de l’horizontalité comme une une pro comme toi 😉
    Depuis que je te connais je suis accro à ma grille de règle des tiers, lol !
    Biz

    • Ah tu me rassures d’être une parano de l’horizon comme moi, je me sentais très seule jusque-là 😛 !

      • Bonjour Cathy !
        je me délecte de tes conseils avisés qui m’aident à identifier mes défauts et lacunes photographiques. Il y en a d’ailleurs un que j’ai identifié par moi-meme tout recemment et qui m’a miraculeusement aidé à améliorer mon ENORME problème d’horizontalité: NE pas être de traviole soi-même quand on cadre ! tout bête mais tellement évidemment… Etre au droite, tête droite, d’aplomb, coudes au corps. Ca semble très stricte à première vue mais ça aide vraiment au début. Maintenant je peux me relâcher un peu !

  5. Bonjour, j’ai lu attentivement votre article, et il y a une petite chose qui me perturbe concernant la ligne d’horizon. J’avais ce problème, en fait je l’ai encore, mais j’y travaille et donc je m’améliore. J’ai affiché pour m’aider une grille dans le viseur de mon 7D. Cependant la grille présente n’est pas celle des tiers. J’ai bien une ligne qui peut me servir d’horizon pais par contre les lignes verticales ne divisent pas l’espace en tiers, et je suis un peu perdue pour la composition. Une petite astuce ?…

    • Dans mon viseur, je n’ai aucune grille alors ce que je fais, c’est que je m’aide des collimateurs (les carrés que tu vois dans le viseur) comme des points et je trace mentalement des droites pour avoir les lignes horizontales et verticales. Pour le tiers, je me suis habituée à repérer où ces lignes devaient tomber, j’avoue que j’ai une bonne mémoire visuelle donc ça ne me pose pas de souci. C’est la seule astuce que j’ai, je ne sais pas si les autres photographes ont d’autres manières de fonctionner pour ce point de vue là.

  6. Merci pour ces conseils. J’ajouterai qu’il faire le tour de son sujet, au propre comme au figuré, avant d’en changer. Donc comme tu le disais, on se déplace encore et encore pour avoir des points de vues différents. Autre conseil super important, on adapte l’angle de prise de vue au sujet, erreur typique de la photo de famille, les enfants sont vus par l’adulte d’1m80.

    • Tu as tout à fait raison, il faut d’ailleurs souvent un peu de temps à apprivoiser le sujet avant de vraiment voir les bonnes photos qui pourraient en sortir.
      Pas mal l’idée pour les photos de famille ;).

  7. Merci pour ces précieux conseils. Ça m’a donné envie de sortir à nouveau mon reflex !

  8. Je pense que le point 5 est quand même à pondérer… on peut vraiment rattraper beaucoup de choses en post traitement.
    D’autant plus qu’il n’y aucune justification dans votre article ? pourquoi est ce si important ?

    • Rattraper quand on se trompe, je suis d’accord, c’est très pratique. Mais le point est ici de s’améliorer et de ne pas perdre de temps. Personnellement, quand je me retrouve avec 1000 photos à traiter, je n’ai pas envie de vouloir perdre du temps supplémentaire parce qu’au moment de la prise de vue je me serais dit que je pouvais le faire en post-production.
      Selon moi, la post-production est là pour développer l’aspect esthétique de la photo, pas pour faire de la retouche lourde à cause d’un manque de rigueur au moment de la prise de vue. A la longue, c’est franchement bien pratique de ne pas passer 1 heure devant son ordinateur pour chaque photo !

  9. C’est tellement vrai tout ça… moi je suis une accro de l’écran de contrôle, mais j’essaie de me soigner 🙂
    Je me souviens que dans l’émission Photo for Life d’Arte, les photographes se faisaient incendier quand ils contrôlaient leurs écrans !

  10. Cathy, on ne peut plus gérer les abonnements aux discussions et j’aimerais me désabonner ce celle-ci STP.
    Merci.
    Biz

  11. Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à militer pour que les photographes abaissent leurs points de vue et fassent attention à leurs horizons 😉

  12. Hello !
    Dans l’ensemble d’accord, sauf sur un « demi-point » : l’horizon.
    De temps en temps, j’aime bien mettre l’horizon dans la diagonale de l’image : ni à l’horizontale, ni à la verticale… Mais cela reste un parti pris assumé (pas une erreur de cadrage 😛 )

    • Dans la diagonale, je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est là un vrai choix de composition et ça reste une ligne directrice. Ce dont je parle, c’est vraiment juste penché assez pour que tu saches que ce n’est pas droit mais pas plus. Donc vraiment quand tu penches un tout petit peu ;).

  13. choisissez de faire ce que vous aimer, sport, nature, portraits etc.
    Ne pas commencer à vouloir tous faire .
    vous pouvez être bon dans toutes les disciplines, et sortir des photos moyennes sur tous les sujets .
    mais ne vaut-il pas mieux être excellent en( sport par exemple) et sortir la photo qui vous donnera un sentiment d’avoir faits le bon choix. les conseils dans cet article son bon, à vous de les appliquer, ce que je ne suis pas tout a fait d’accord et le faite de regarder son écran LCD, pour ma part je le fais souvent. mauvaise habitudes me direz-vous, je ne pense pas puisque je change souvent les réglages de mon appareille au cours d’un match, exemple faite un match en plein air, un après-midi vos réglages sont faits parfait. 10 minutes après les nuages apparaisse puis reparte et ça arrive croyez- moi .vos réglages ne doivent il pas être modifié, à moins que vous ne travailler en automatique alors pour moi vous ne faites pas de la photographie …
    pour ma part le changement de réglage me prend 10 secondes tous est question d’habitude .
    bon shoot à tous et avant tout prenez du plaisir à faire de la photographie ses essentiels pour réussir

    • Merci pour ce témoignage Marco. Peut-être que je me suis mal exprimée dans l’article concernant l’écran LCD mais je disais que je le regardais seulement pour gérer l’exposition justement, selon si la lumière est différente comme dans l’exemple que tu donnes. Là où je ne l’utilise pas, c’est après CHAQUE photo, ce que je vois souvent, trop souvent. J’espère que cette précision te conviendra ;).

      • exactement Cathy , il ne faut pas prendre de mauvaise habitudes ……
        ton articles donne une bonne base à nous d’en faire bonne usages merci

  14. D’accord pour ne pas regarder l’écran lcd lors des prises de vue, par contre, tu peux regarder l’écran de l’ordi quand tu écris, parce que quand tu écris : »(vu que je travaille en mode manuel) pour vérifier que l’exposition de la photo de mon convient. » », ya comme un problème !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    (J’sais pas comment ajouter un smiley « clin d’oeil !)

  15. Pour la cinquième, mon « astuce » consiste à m’imaginer que j’ai un argentique dans les mains. Et pas de chambre noire à la maison. Ça force à s’appliquer plus, à penser mieux la photo, pour essayer d’avoir une photo la plus réussi dès le départ 🙂

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Retour en haut