Vous êtes ici : Accueil » Matériel photo » Carte mémoire : 5 conseils pour éviter les soucis

Carte mémoire : 5 conseils pour éviter les soucis

Quand on achète un appareil photo, on ne se rend pas compte de tous ces petites pièces de matériel qui ne coûtent pas cher (si on les compare à l’appareil photo !) mais qui ont une importance énorme dans le bon déroulement de la prise de vue. La carte mémoire en fait bien évidemment partie et, imaginez-vous, sur le terrain à créer de magnifiques photos et vous vous rendez compte qu’il y a un souci avec votre carte mémoire ! Vous êtes bloqué(e), tout simplement. Comme quoi, un petit bout d’électronique qui ne paie pas de mine a véritablement une grande incidence sur notre photographie (et surtout sur notre stress pendant le shooting :P). Je vais dans cet article vous donner quelques petits conseils simples et rapides à mettre en oeuvre qui, une fois convertis en réflexes, seront vos meilleurs atouts pour ne plus vous prendre la tête avec vos cartes mémoire. Parce qu’après tout, ce sont bien les cartes mémoire qui contiennent toutes nos photos avant qu’elles soient transférées sur l’ordinateur (grâce à un lecteur de cartes si vous avez lu mon article sur le sujet ;)) !!!

1. Dès l’achat, premier formatage de la carte mémoire

Pour commencer du bon pied avec une nouvelle carte mémoire, le mieux est de la formater dès sa sortie de l’emballage. Quand je parle de formatage, c’est sous-entendu mais le formatage est à faire dans l’appareil photo. Vous devriez avoir cette option « Formater la carte mémoire » dans une rubrique du menu de votre appareil photo. Si vous n’avez aucune d’idée où se trouve cette fonction, reportez-vous à votre meilleur ami papier, le manuel de votre appareil photo :).

2. Préférez plusieurs cartes de petite capacité à une carte mémoire de grosse capacité

Il y a un adage assez simple qui explique totalement mon propos : il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Transposé à la photographie, cela vous donne tout simplement : il ne faut pas mettre toutes ses photos dans la même carte mémoire. En effet, si un jour votre carte mémoire décide de mourir, vous n’aurez perdu qu’une partie de vos photos. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si vous n’utilisez qu’une carte mémoire pour photographier, vous aurez perdu toutes vos photos… C’est par exemple ce que je fais lors d’un match de football américain : j’utilise une carte mémoire pour chaque mi-temps, ce qui me permet de limiter les pertes au cas où.

3. Eteignez votre appareil photo avant de retirer la carte mémoire

On n’y pense pas toujours quand on souhaite enlever la carte mémoire de son appareil photo, mais il est recommandé d’éteindre l’appareil avant de retirer la carte mémoire. Si l’appareil photo n’a pas fini d’écrire ou de lire les données sur votre carte mémoire, cela pourrait endommager les fichiers. Je vous rassure, j’ai moi-même oublié plusieurs fois d’éteindre mon appareil avant de sortir la carte mémoire mais j’essaie de ne plus le faire, en tout cas le moins souvent possible…

carte mémoire

4. Stockez vos cartes mémoire dans leur boîte

Les cartes mémoire contiennent des composants électroniques mais surtout des contacts métalliques qui vont assurer la bonne communication avec l’appareil photo et le lecteur de cartes. Pour augmenter la durée de vie de votre carte mémoire, prenez bien soin de ces contacts, en les protégeant de coups, rayures et de l’humidité pour éviter qu’ils ne s’oxydent par exemple. Le mieux est alors de conserver au maximum la carte mémoire dans la petite boîte en plastique qui est fournie avec au moment de l’achat.

5. Utilisez des cartes mémoire de bonne qualité

Comme vous l’avez remarqué, les composants électroniques d’une carte mémoire sont relativement sensibles et la bonne fabrication d’une carte mémoire vous assurera une meilleure durée de vie. Quand je vous conseille d’utiliser des cartes mémoire de bonne qualité, ne vous méprenez pas. Je ne vous dis pas d’utiliser des cartes mémoires pro qui coûtent ultra cher, non. Evitez seulement les cartes mémoire de mauvaise facture et investissez dans des marques connues et reconnues. Pour n’en citer que deux, vous avez par exemple Sandisk ou Lexar. Après, tout est question de préférence personnelle mais je sais que je n’ai jamais eu de souci avec les cartes mémoire Sandisk, mais avec des cartes mémoire génériques, oui !

Et vous, avez-vous déjà eu de mauvaises surprises avec votre carte mémoire ?

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

13 commentaires

  1. Tout comme toi, j’utilise SanDisk et j’ai jamais eu de soucis !

  2. Pour ma part j’utilise une grosse carte mémoire qui permet de filmer aussi sur mon APN. Car jaime melanger photos et vidéos que je peux partager avec ma famille et mes amis à lautre bout du monde quand je voyage Rien n’est pire que d’avoir commencé à filmer et de se retrouver sans possibilité de continuer faute de place. Mais j’ai aussi en survie une carte de petite capacité ( donc peu cher) qui me sert de roue de secours en cas de problème. À vrai dire je ne m’en suis jamais encore servie. Mais elle est là et celle me rassure.

  3. Bonjour,
    merci pour ce petit et utile rappel !
    Je n’ai jamais eu d’ennuis avec mes cartes mémoire !!! Et j’utilise seulement des 4Go et 2Go !
    Bonne continuation

  4. C’est ce que je fait ^^
    2 carte mémoire de 8 go et une de 4 go
    je préfère en avoir plusieurs petites plutôt qu’une grosse et tout perdre.

  5. deux cartes de 16 Go pour ma part, une générique, marque revendeur « boulanger », l’autre une Transcend.
    Aucun problème ni avec l’une ni avec l’autre, ni d’ailleurs avec aucune carte que j’utilise depuis plus de 10 ans…

  6. 3 cartes mémoires : 2 de 8Go et une de 16Go

    J’ai longtemps hésité à prendre une 32Go mais cet article a définitivement achevé de me convaincre de rester sur des formats modestes 😉

    Sinon, rien à signaler pour le moment mais je préfère également me référer à des valeurs sures (Lexar dans mon cas).

  7. La photo d’illustration avec une Cf de 192 Mb ça date pas d’aujourd’hui !! 😀
    Enorme !
    Bon article ! 😀

  8. Bonjour,
    Je vais acquérir un Lumix FZ1000 et j’opte pour une carte Lexar SDXC UHS-I – 128 Go. Je constate que sont aussi vendus des lecteurs de cartes. Cet intermédiaire est-il nécessaire (pour une question de vitesse ou autres) alors que j’ai un lecteur intégré sur mon portable (Packard Bell Intel Pentium 2.4 Ghz) fonctionnant sous windows 8?
    En vous remerciant pour votre éclairage.
    Nancy

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Retour en haut