Vous êtes ici : Accueil » Inspiration photo » 10 films sur la photographie

10 films sur la photographie

Le cinéma est un art totalement différent de la photographie, mais il reste une très grande source d’inspiration pour les photographes. La technique est différente dans le sens où un vidéaste va en priorité capter le mouvement des sujets, ce que ne fait pas la photographie. Les approches sont différentes, certes, mais c’est assez sympa de voir des films traitant de la photographie. D’ailleurs, ce sont souvent les reporters de guerre qui sont les personnages préférés de ces films dont voici 10 exemples. Bien sûr, cette liste est loiiiiiiiiiin d’être exhaustive et mérite totalement d’être complétée dans les commentaires si vous connaissez d’autres films traitant de la photographie et des photographes ;).

Photo Obsession (2002)

Pas vraiment dans la veine de l’article sur l’obsession de la photographie dont je vous avais parlé ici 😉 ! Un thriller noir avec Robin Williams, qui dirige un laboratoire photo, obsédé par une famille de banlieue à travers les clichés qu’ils font développer à ce laboratoire photo.

Closer, entre adultes consentants (2004)

Un peu plus de légèreté avec ce film qui dépeint un triangle amoureux avec Julia Roberts dans le rôle d’une photographe de portrait.

Fenêtre sur cour (1954)

On repart pour un thriller D’Hitchko avec un photoreporter qui s’est blessé en photographiant du sport. Il est réduit à regarder les gens et ce qui se passe par la fenêtre, dans son fauteuil roulant, jusqu’au jour où il pense avoir été témoin d’un crime.

Pecker (1998)

Une comédie sur un jeune passionné par la photographie (photographe amateur) au temps de l’argentique qui, malgré une mise au point floue, une composition bizarre, va voir ses oeuvres exposées dans une galerie new-yorkaise.

War Photographer (2002)

Un film documentaire poignant sur le photographe de guerre James Nachtwey (photographe chez Magnum entre 1986 et 2001) que le réalisateur a suivi pendant 2 ans au coeur de la guerre au Kosovo, en Indonésie ou encore en Palestine. Pour découvrir comment travaillent ces photoreporters de guerre, témoins des plus grands conflits de notre monde.

La cité de Dieu (2002)

Film brésilien qui dépeint la dure réalité des favelas à travers les destins de 2 enfants dont l’un souhaite devenir photographe professionnel et l’autre le plus grand criminel de Rio de Janeiro.

Blow Up (1966)

Palme d’Or en 1967 pour Antonioni, Blow Up est un classique des films traitant de la photographie. Un photographe de mode découvre, sur les photos de sa pellicule d’une prise de vue en extérieur, qu’il a accidentellement photographié un meurtre en arrière-plan.

The Bang Bang Club (2011)

Retour à la photographie de guerre avec ce film sur 4 photographes professionnels appelé le Bang Bang Club qui, pendant l’Apartheid en Afrique du Sud, recherchent LA photo qui fera gagner à l’un d’entre eux le Prix Pulitzer.

Instants éternels (2008)

Au début du XXème siècle en Suède, une jeune femme de la classe ouvrière gagne un appareil photo à la loterie. Un objet qui lui donnera la possibilité de voir le monde autrement et de nourrir ses enfants.

Henri Cartier-Bresson – Biographie d’un regard (2003)

Documentaire du réalisateur suisse Heinz Bütler qui a pu s’entretenir avec Henri Cartier-Bresson juste avant sa mort en 1996, dans lequel le célèbre photographe commente quelques-uns de ses clichés.

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

4 commentaires

  1. ca a l’air sympa comme tout pour certains, d’autres ca fait très clichés !
    je crois que je vais essayer de voir the bang bang club pour ma part

  2. Kikou Cathy ! Très sympa ce top 10, je ne connaissais pas certains de ces films ou documentaires et j’avoue que ça m’a donné envie de les voir, merci donc pour la ou plutôt, les découvertes ! 🙂

  3. Je connais aucun de ces films
    faudra que je regarde cette liste de plus près.
    Merci de cet article c’est une bonne idée.

  4. J’ai aimé Biographie d’un regard, Henri Cartier-Bresson, le « virtuose de l’instant décisif » qui ne travaillait qu’au 50 mm y commente ses photos.
    Il les construisait comme des tableaux et ne les recadrait jamais, un beau témoignage!
    Cathy, je me permets de mettre un lien vers un article intéressant, j’espère que tu n’y vois pas d’inconvénient!

    http://www.photogenique.fr/dc/index.php?post/2011/01/24/Henri-Cartier-Bresson-la-photographie-une-suite-de-coincidences-merveilleuses

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Retour en haut