Vous êtes ici : Accueil » Actu photo » Mission Photo sur France 3 : épisode 6

Mission Photo sur France 3 : épisode 6

Dans ce sixième épisode, les candidats s’affrontent en photographie sportive. Il faut bien le dire, la photographie de sport est l’une des photographies les plus spéciales de par ses conditions de prise de vue. Aussi, tout dépend du sport que l’on photographie, chaque sport possède ses règles et ses temps forts.

« Heureusement » pour eux, les candidats photographes se sont affronter sur la photographie du semi-marathon Marseille-Cassis avec ses 15 000 coureurs. Alors je dis heureusement parce qu’on aurait pu les envoyer sur un terrain de football, de rugby ou encore de football américain, et là ce n’est pas la même chose.

Pourquoi je dis ça ? Parce que les sports non « linéaires » comme ces sports d’équipe sont très difficiles à appréhender quand on n’y est pas habitués. Il faut connaître les règles, les phases de jeu et surtout savoir anticiper les actions et bien se placer pour ne pas rater les bonnes actions.

Dans un marathon, on a un flux de participants qui permet de tester plusieurs fois les mêmes photos même si, bien sûr, les concurrents ne sont pas les mêmes. On peut se « rattraper » si on trouve le bon point de vue et attendre le bon moment pour déclencher, ce qui n’est pas le cas pour les sports d’équipe que j’ai cité pour lesquels il faut souvent bouger (je vous rassure, je vois quand même souvent des « campeurs » sur leur siège de pêcheur au bout d’un terrain de football américain…no comment !).for

Bref, le semi-marathon est un excellent exercice pour goûter à la photographie sportive sans trop devoir se plonger dans des considérations trop techniques sur le sport photographié. Dans l’épisode, on entend quand même une candidate dire qu’on donne tout au départ dans un semi-marathon… No comment non plus 😉 !

J’ai aussi découvert dans cet épisode que les boîtiers et objectifs photo étaient en fait prêtés par l’émission ! Ceci explique cela. Au début, je me disais que tous les candidats avaient de l’argent pour être aussi bien équipés sans toujours bien maîtriser leur appareil et objectifs (certains tiennent mal le boîtier et c’est encore le cas dans cet épisode…). Alors je ne sais pas si c’est une règle générale dans tous les épisodes ou si ce n’était que pour cet épisode sur la photographie sportive, mais je trouve très difficile de découvrir un nouvel appareil photo et des objectifs photo pour Mission Photo. En tout cas, personnellement, je préférerais garder mon propre appareil, même si j’avais encore le Canon 400D. Et vous, vous en pensez  quoi ?

Je vous laisse vous faire votre propre opinion sur cet épisode et j’attends vos avis dans les commentaires : http://www.pluzz.fr/mission-photo-2012-02-11-16h45.html

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

18 commentaires

  1. Je l’ai vu en direct (wouaaa!) par contre qu’ils arrêtent de dire que c’est à 16h45 je me suis pointé quoi à 48 et la première épreuve était déjà passée !

    Sinon pour répondre à ta question moi aussi je n’aurais pas aimé changer d’appareil sauf si on me l’avait laissé après et avant (bah quoi utilisé c’est l’adopté non ? ) surtout si on change de marque ou de génération (je pense qu’il a certains fossés entre certaines génération d’appareil et d’autre) je pense que là ca peut être vraiment très déstabilisant

    Bref, sinon j’ai trouvé passionnante cette émission car j’aime la photo de sport et je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis heureusement que c’était du marathon car sinon c’est tellement vrai qu’il faut connaître les sports, moi je fais des photos d’équitation (avant) et je reconnaissait le parcourt avant pour pouvoir anticiper et savoir où me placer pour avoir les plus beau obstacle etc…

    Donc émission intéressante ou la voix a eu la bonne idée de préciser comme tu l’as dit que les boitiers/objectifs étaient prêtés je trouve ca bien car ca met tous le monde au même niveau. Et j’ai aimé le fait qu’elle insiste aussi sur le fait que les photos ne sont pas retouchées et surtout qu’elle insiste sur cette difficultés surtout en photo sportive.

    Sinon l’émission jolie je trouve car un style de photo par encore abordée avec des difficultés mais aussi de belles images, juste un peu dessus par une candidate que j’ai cru voir assez… débordée, qui se plaignais d’un trop de soleil, mais je pense que c’était une mauvaise excuse.

    Sinon que dire, j’ai compris les choix de photos du jury je dois dire que j’étais assez d’accord pour la plus part des choix sauf peut être pour cette photos de studio que j’ai trouvé pas top au final car dans le jeu mais le mini studio installé je trouve ne laissait pas beaucoup de place à des photos sympa car petit pour faire des photos de plein pied je ne comprend pas une chose pourquoi l’homme du lot n’a pas fait sa photo en portrait d’ailleurs on ne voit pas beaucoup de portrait ou c’est moi ?

    • Pour la photo de studio, j’ai pas compris leurs cadrages… Cette épreuve, je l’aurais bien coupée au montage tellement je la trouvais mal appropriée :P. Peut-être qu’il fallait absolument que la photo soit en paysage parce que je ne comprends pas non plus ce cadrage toujours horizontal…

      Après, tu as tout à fait raison, la photographie de sport est très peu abordée dans la photographie et c’était marrant de voir comment ils s’y adaptaient. On voit bien que ça reste quand même de la photo de reportage plus que de sport ;).

      Tout à fait d’accord avec toi concernant la candidate qui se plaignait un peu trop ! Le soleil, c’est franchement toujours l’excuse bidon 😛 : qu’il soit trop fort ou mal placé (genre en face de toi, c’est gênant pour prendre une photo tu comprends…), il faut arrêter de dire que les conditions météo sont compliquées. Imagine il aurait plu… Bref, en photographie de sport à l’extérieur, il faut faire avec le temps et moi j’adore cet aspect de contrainte supplémentaire, ça met du piment au shooting 😛 !

      D’ailleurs, j’ai pas compris pourquoi ils mettaient tous les flashs cobra sur leur appareil, surtout quand ils étaient à vingt mètres du sujet avec un téléobjectif… Bref !

      • Oui le coup du flash j’y ai pensé sur le moment aussi l’intérêt mise à part se rajouter du poids je ne l’ai pas vu !

        Pour l’histoire du soleil je pense sincèrement qu’il y avait des choses à en tirer surtout quand elle était au moment de la douche ca aurait pu être grandiose… En plus comme tu l’as dit il aurait pu pleuvoir là ca aurait été galère, j’aime la photo de sport donc j’avoue que moi aussi les soleil je ne le trouve jamais galère c’est juste un outils en plus pour faire ressortir des photos, surtout que là c’est pas comme si ils étaient sur un terrain de sport où ils ne peuvent pas avancer reculer, se retourner donc pour être soit à contre jour, soit au contraire l’avoir dans l’objectif.

        Tu parles de photo de reportage c’est un peu vrai mais je trouve que soit les candidats sont mal briffé mais j’ai l’impression qu’il y a un fossé entre ce qu’attend le jury et ce que comprennent les candidats, car on a l’impression souvent que les candidats sont à côté de la plaque pour le jury… Ils parlent de photo libre mais pour le jury il faut que ca illustre l’évènement etc… Donc la photo n’est pas si libre que ca …

        Les consignes seraient plus clair si c’était quelque chose du genre : Faire un photo reportage avec trois photos dont une de studio, une (ici) au moment du départ et la dernière libre, ca laisserait peut être au candidat la possibilité d’avoir une ligne directrice et peut être plus prêt du métier de photographe, le jury pourrait peut être ainsi mieux comprendre où chaque candidats veut en venir. Enfin c’est mon avis, ca me plairait en tout cas de participer à ce genre de chose, j’ai sans doute pas encore le niveaux mais plus les épreuves passent et plus je me dis tient j’aurais fait ca comme ca… etc.

        Mais par contre cette contrainte du non recadrage woua dur dur quand même je recadre au moins 75% de mes photos, surtout les photos en mouvement si je puis dire…

  2. J’ai louper l’émission d’avant là je viens de voir celle-ci.
    Je préférerai garder mon boitier et qu’ils me prêtent les objectifs, au moins tu connais ton boitier.
    J’ai bien aimer le personnage atypique , le ptit papy motiver pour faire le marathon.
    sympa cette nouvelle émission, j’ai jamais fait de photos de sport encore donc j’imagine bien que cela doit être galère.

    • Personnellement, pareil que toi, impossible de me faire changer de boîtier. En plus, dans cette épreuve, même si c’était de la photographie de sport, ce n’était pas si « demandeur » au niveau du boîtier que pour d’autres sports (focus et réactivité).

      On peut tester d’autres objectifs mais j’aime bien rester avec un objectif que je connais par coeur, avec lequel je sais exactement ce que ça va me donner sans mettre l’oeil dans le viseur. C’est une chose très importante, il faut à tout prix connaître son boîtier et ses objectifs :).

  3. Je suis chaque semaine, j’ai parfois trouvé des photos bluffantes (pour moi en tout cas!) mais ici le sujet était peut-être plus difficile qu’il n’y parait, mais je n’ai pas trouvé que les photos étaient extraordinaires …lescandidats avaient du mal à serrer le cadre ou faire des gros plans, ce que j’aime, moi .
    Voilà
    Mel

  4. Bonjour bon jour,
    je lis de temps à autre les posts concernant cette émission, aimant lire les jugements des « hommes ».

    J’ai participé à celle ci et d’ailleurs l’auteur de cette phrase « magique » concernant lors de l’épisode 6, c’est moi 😀 . J’assume pleinement mon absurdité et j’en rigole encore. A savoir tout de même, que juste après l’avoir prononcée, et ayant compris l’énormité, je m’étais reprise en expliquant que c’était un désir de montrer l’accélération sur la ligne de départ, puisqu’un marathonien passe de l’état figé à la course… je ne suis pas douée pour m’exprimer par oral et c’est pour cela aussi que j’ai choisi la photo comme mode d’expression. De même, ma « collègue », qui je ne connaissais absolument pas, était d’une bonne humeur communicative et n’a pas passé ton temps à râler.
    N’oubliez pas que c’est une émission télé et que donc il y a montage.

    Je vous apporte quelques explications…
    Tout d’abord, les objectifs nous sont bien prêter effectivement, mais les boitiers, restent les notres, le tout pour un souci d’équité.
    Le format horizontal nous est imposé puisque la diffusion finale des photos sera télévisuelle. (le vertical laisserai des marges noir es à l’écran)
    La photo libre n’est pas si libre que cela effectivement aussi puisque nous devons rester sur le thème de l’évènement.
    Les épreuves également ont un délai de temps, qu’il faut au mieux respecter.
    Le recadrages ainsi que les retouches sont totalement interdites, et le choix des 3 photos se fait directement après le tournage des épreuves.
    Les flashs… perso, je n’en possédais pas et mes « camarades » ne les ont pas particulièrement utilisé, vu le soleil radieux qu’il y avait ce jour là. Je pense qu’ils les avaient installé sur leur appareil pour le cas où (nous ne savions pas où nous allions) Faute de temps, on se prépare à toute situation non?!

    Je vous invite à tenter de participer à cette émission, vous comprendrez mieux certaines choses.
    J’ai kiffé, même si au final, je passe pour une « tordue ». Ce fut une belle expérience tant humaine que photographique, étant donné que la photo de sport, ce n’est vraiment pas mon crédeau et comme il a été dit dans l’émission, n’importe qui ne s’improvise pas photographe sportif, chapeau à ceux là.

    Bonne continuation à vous tous et bonne chance pour le projet 52 🙂

  5. A oui, j’ai oublié… c’est quoi cette idée du « comment on tient son appareil »?!
    Je ne pense pas qu’il y ait une manière meilleure qu’une autre.
    Je m’explique: l’appareil photo est un instrument personnel par lequel nous faisons passer une émotion que nous percevons, un peu comme un stylo pour un écrivain.
    La meilleure façon reste pour moi, celle où l’on se sentira en adéquation avec celui ci, en toute liberté d’expression, naturellement. Il ne faut pas mettre des contraintes à cela.
    C’est mon avis 😉

  6. Intéressant comme informations, merci des précisions surtout pour les photo horizontal c’est dommage je trouve surtout avec les photos studio mais bon la règle c’est la règle…

    Je ne doute pas que ce soit une bonne expérience et je le dis si j’avais le niveau j’essaierai de participer. C’est une émission qui a je trouve bien évolué par rapport aux premières émission et même si on critique les candidats je pense que tant qu’on l’accepte comme vous faite avec politesse (pas comme l’autre jeune femme) moi ca me dérange pas.

    Par contre je comprend pas le « comment on tient son boitier » à moins que j’ai raté la phrase quelque part ?

    • Je t’en prie et je pense sincérement que l’agressivité ne sera jamais une réponse constructive à une critique positive ou négative 🙂
      Faut savoir mettre son égo de côté 😉

      Ne pas avoir « accès » à la verticale est forcément frustante, mais ça fait partie du jeu comme tu le dis et ça permet aussi d’essayer de se surpasser dans la créativité.
      Vraiment cette émission est à prendre comme un challenge, on ne « tombe » pas forcément sur un sujet que l’on maîtrise et c’est cool ça.
      Cela n’aurait pas été interressant je pense d’avoir à faire avec de véritables pro sur des évènements qu’ils ont l’habitude de couvrir. Cela serait devenu vite trop techniques et donc moins abordable par la majoritée 🙂

      Je n’ai qu’une seule à te dire, tente ta candidature, il n’y a pas vraiment de critère, la preuve avec moi 🙂 voici le lien https://www.facebook.com/#!/pages/Mission-Photo-page-officielle/361792923846131?sk=wall&filter=1 de la page sur facebook où tu pourra leur demander comment faire pour éventuellement poster une candidature.

      Quand à la tenue de boîtier, ma réflexion était faite par rapport à plusieurs post de Cathy sur ce geste 🙂

      Une excellente journée à vous tous et bons clichés 🙂

      • Bonjour,
        Cathy, m’arrêtera si je me trompe, mais je pense que Cathy veut parler (pour la tenue de l’appareil), du fait que normalement lorsque l’on prend une photo à la verticale, la main droite (qui se trouve sur le déclencheur) doit se trouver en haut et non en bas pour soutenir l’appareil. C’est la main gauche qui soutient l’appareil. Tenir son appareil ainsi permet de dégager la main droite de contraintes, de ne pas casser (pas briser bien sur !) son poignet, et d’être plus réactifs du coup pour changer les iso / f et vitesse, et tout ce qui se trouve au niveau du déclencheur.

        Et maintenant je vais aller regarder cette émission. Je trouve aussi qu’elle a bien évolué depuis le premier numéro ! C’est une émission que j’apprécie en tout cas !

        • En fait, je parle de la main gauche qui normalement doit être placée comme soutien de l’objectif, donc en-dessous de l’objectif. Difficile à expliquer sans faire une photo de ce que j’essaie d’expliquer. Le fait de mettre la main gauche comme soutien de l’objectif permet de gagner en stabilité, surtout quand on a un objectif lourd.

          • Tu m’étonnes !! Surtout lorsque tu vois la taille des objectifs !! Je pense que je me retrouverais rapidement le nez par terre avec autant de poids devant 😉

          • Exactement ! C’est vraiment quand on porte autant de poids qu’on fait un peu plus attention à la tenue de son appareil photo ;). L’intéret avec les appareils photo pro comme le 1d, c’est qu’ils sont super bien équilibrés meme s’ils sont lourds. Donc quand tu lui mets un objectif photo de 1kg50, il bronche pas trop et surtout toi tu ne te fais pas emporter par l’objectif (l’appareil photo fait 1kg50 aussi). C’est dans ces moment-là qu’on voit la différence entre les réflex « normaux » et les modèles pro.

          • J’aurais peur de casser mon boitier en ne tenant que le boitier avec autant de poids… Déjà qu’avec mon 70-210 (argentique que je monte sur le numérique) je fais hyper gaffe… Peut être trop 😉

          • Quand je porte mon appareil photo, je le porte en fait rien que par l’objectif 😛 !

  7. Merci pour le lien j’ai vu qu’il ne recrutait pas pour le moment donc pourquoi pas envoyer ma demande pour plus tard ca me laisse le temps de m’améliorer !

    J’ai du passé à côté de la tenu du boitier je suis HS parfois.

    Merci de ta sympathie

  8. Épisode vu.
    Quelques remarques qui recoupent en partie vos précédents commentaires.
    – c’est cool de voir passer ici les candidats !
    – j’ai apprécié que la voix off précise le prêt des objectifs, le non recadrage …

    Les poins négatifs :
    – j’ai trouvé l’épisode assez moyen du fait que les photos imposées et libres se ressemblaient beaucoup et que la photo de « studio » était tout sauf une photo de studio 🙂 bref niveau diversités des prises de vues possible c’était plus que limité !
    – un autre point qui me gène c’est le jury qui n’arrête pas de dire qu’il faut mettre en valeur le lieu .. mais qui au final choisit toujours la photo la plus artistique ! Certes la photo du pied sur la ligne est très belle mais en quoi fait-elle la promotion de la course Marseille-Cassis ! C’est un peu frustrant de ne pas savoir réellement sur quoi seront notes les candidats
    – il faudrait laisser les candidats recadrer leurs photos … c’est quand même un minimum surtout qu’au final 1 fois sue 2 le jury la leur recadre en disant regarde c’est bien mieux comme ca 🙁

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Retour en haut