Vous êtes ici : Accueil » Matériel photo » Comment maîtriser son appareil photo : 3 points essentiels

Comment maîtriser son appareil photo : 3 points essentiels

La photographie est bien évidemment un art pour lequel on parle facilement de talent inné, mais je ne suis pas de cet avis. J’aime à dire que, comme un sport, la photographie nécessite beaucoup d’entraînement et de pratique pour bien maîtriser son appareil photo. Dompter son appareil photo prend du temps, certes, mais si on photographie sans réfléchir à ce qu’on fait avec son appareil photo, il est fort probable qu’on reste en mode automatique toute sa vie ;). Si vous savez déjà quels points sont importants à maîtriser, vous ne perdrez pas votre temps et pourrez pleinement profiter de l’utilisation de votre appareil photo sans y penser. J’avais donc envie de vous donner quelques pistes à explorer pour maîtriser votre appareil photo plus facilement. Il ne faut pas juste lire mes conseils, il vous faudra vraiment pratiquer et y penser à l’avenir, jusqu’à ce que ça devienne totalement naturel. Ne faire qu’un avec son appareil photo, c’est un peu le but de l’histoire ;). Que l’appareil photo ne soit plus que le prolongement de votre oeil de photographe averti !

Savoir régler l’ouverture, le temps d’exposition et l’ISO

Nul besoin de vous rappeler que ces 3 paramètres sont juste indispensables et que vous devez savoir ce qu’ils représentent. Si ce n’est pas le cas, faites un tour sur la série d’articles du triangle d’exposition avec l’ouverture, le temps d’exposition et l’ISO. Si vous savez modifier ces paramètres sur votre appareil photo, vous pourrez facilement passer en mode semi-automatique et mieux contrôler l’image finale que vous photographiez.

Si vous arrivez ensuite à utiliser votre appareil photo en mode manuel (et là je parle bien de régler le triangle d’exposition totalement en manuel et non pas la mise au point manuelle), cela signifiera alors que vous maîtrisez vraiment l’utilisation du triangle d’exposition sur votre appareil photo.

Format du fichier image : JPG ou RAW ?

Difficile ici d’entrer en détail dans les formats de fichiers image, mais je vais faire court. Avec la plupart des appareils photo numériques, et surtout tous les réflex, vous pouvez définir le format du fichier image entre jpg et raw. Pour faire simple, le RAW est le « négatif » qu’il faudra développer dans un logiciel dédié, fourni avec votre appareil photo ou des logiciels de retouche photo comme Lightroom. Le format jpg est lui directement lisible mais il sera plus difficile de faire une retouche photo « jolie » et avancée avec ce fichier, au contraire du RAW. Trouvez dans votre manuel comment modifier ce format de fichier et n’hésitez pas à tester les 2 pour voir la différence. Je vous ferai un petit article sur le sujet pour vous expliquer plus en détail les avantages et inconvénients de chaque format ;).

photographie-paysage-15

Régler la balance des blancs

Ici, plusieurs choix sont possibles selon comment est configurée votre prise de vue. Par exemple, si vous photographiez en RAW, la balance des blancs pourra être modifiée après la prise de vue. Par contre, en JPG, il faudra absolument que la balance des blancs soit bonne à la prise de vue, sinon il sera difficile de la modifier pendant la retouche photo sans détériorer la qualité de l’image.

Le mode auto de la balance des blancs marche assez bien, mais je préfère personnellement faire en sorte que ma balance des blancs soit la bonne dès la prise de vue, pour perdre moins de temps pendant la retouche photo, question de goût personnel ;).

Gérer la mise au point avec l’autofocus

C’est l’un des points qu’on aborde le moins souvent en photographie, à savoir la mise au point et la modification de l’autofocus. Quand on débute en photographie, et a fortiori avec un appareil photo compact, on ne fait pas vraiment attention à la mise au point. On enclenche à moitié le déclencheur, l’appareil photo fait un petit son et hop la mise au point est faite, on prend la photo. Mais où se fait la mise au point, sur quel objet ? Où sera la zone de netteté sur ma photo ? Premier plan, arrière-plan ? Voilà comment l’appareil photo fait la photo à votre place : il a décidé quelle partie de votre photo devait être nette à votre place.

Avec un appareil photo réflex, on peut régler soit même sur quel endroit de la photo la mise au point est faite. Comme ça, c’est le photographe qui décide ! Il existe des points sur votre viseur qui peuvent être sélectionnés comme endroit de référence pour la mise au point. On appelle cela un collimateur. Vous pouvez choisir quel collimateur l’appareil photo utilisera pour faire la mise au point. En pratique, on choisit le collimateur qui est placé sur le sujet (qu’on veut net soit dit en passant ;)) et là on enclenche la mise au point. L’appareil photo suivra vos indications et fera donc la mise au point sur le sujet. C’est par exemple très important pour la photographie de sport.

photographe-sport-suisse-ironman-1

Autre aspect de la mise au point qu’on peut modifier sur un appareil photo réflex, c’est le suivi de la mise au point. Quand vous faites la mise au point, si votre sujet bouge, la mise au point ne bouge pas avec lui : c’est alors la mise au point One Shot (Une seule prise). Il existe différents modes de mise au point qui vont plus ou moins suivre le sujet si vous gardez le bouton de la mise au point enclenché. On les appelle sur Canon AI Focus et AI Servo (AF-C sur Nikon si je ne me trompe pas). C’est très intéressant en photographie de sport si vous suivez un joueur mais que vous attendez le pic de l’action. Vous « bloquez » votre mise au point sur le joueur puis vous le suivez (il faut en gros garder le collimateur sur le sujet) et vous déclenchez la prise de vue au moment souhaité. Le joueur sera alors bien net car vous avez indiqué à l’appareil photo de « mettre à jour » la mise au point en suivant le joueur.

L’autofocus est sûrement l’un des aspects les plus techniques et oubliés d’un appareil photo (avec des termes un peu barbares qui font peur) mais si vous arrivez à comprendre le concept, votre appareil photo n’aura plus de secret pour vous 😀 !

Photos de paysage et de sport

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

9 commentaires

  1. « 3 points essentiels » donc ça signifie que l’un des point développé ici est pas essentiel ? 😉

    En tout cas j’ai presque tout bon, il n’y a que la balance des blancs que je laisse en auto et éventuellement que je peaufine en post traitement (facile avec le RAW)…

    • Non ça veut dire que je sais pas compter 😉 ! En fait, JPG vs RAW n’est pas vraiment un point essentiel car ce n’est pas pour moi une manière de faire des meilleures photos à la sortie du boitier mais juste un prérequis pour le point de la balance des blancs (vu qu’il y a plusieurs écoles).

  2. Merci pour l’article Cathy !
    Je te rejoins sur le point qu’il n’y a pas vraiment de talent inné. Quand on voit les photos de McCullin dans la vidéo que tu as postée la semaine passée, on se dit que tout semble couler de source pour lui mais on oublie que ce grand monsieur de la photo a 50 ans de pratique phtoto derrière lui !!! Alors oui son oeil « voit » des choses que nous ne voyons pas (encore) et il sait trouver les bons réglages en ligne avec son intention mais c’est surtout grâce à son immense expérience. C’est comme conduire ue voiture, au début tout cela semble compliqué et difficile, changement de vitesses, pédales, clignotants, regarder dans les rétroviseurs,… Au bout de quelques mois, on rentre dans un automatisme complet et on fait toutes ces actions sans y réfléchir, ce qui ne veut pas dire qu’on a un sens inné pour la conduite, quoique certains conduisent mieux que d’autres :)
    Pour l’autofocus, Nikon dispose aussi d’un système de suivi 3D qui permet de garder l’appareil fixe, il change alors automatiquement de collimateur pour garder le sujet net
    Enfin, même si le RAW ne changera pas vraiment la composition, il peut tout de même rendre meilleure la photo (tout dépend aussi de ce que l’on entend par meilleur,…) en permettant un développement complet de la photo (je ne parle pas de retouche), ce qui ne sera pas possible en jpeg. Ce développement permettra de « poursuivre » l’intention initiale que l’on avait au moment de la prise de vue en modifiant certains curseurs du logiciel, de corriger certaines erreurs de l’appareil (balances de blancs, exposition dans des scènes très contrastées,…) ou une montée de bruit importante à cause d’un faible éclairage.
    Tout un programme mais passionnant !!!

    http://www.flickr.com/photos/yvessouris/

  3. Bonjour Cathy, voilà un article très juste et ça me permet d’être rassurée aussi, car dorénavant, j’arrive à maîtriser ces trois points ce qui, pour moi, est une grande victoire, je me rends compte, en te lisant, de l’évolution que j’ai parcouru en quelques mois, photographiquement parlant.
    J’ai encore pas mal de progrès à faire, notamment au niveau de certains réflexes qui ne sont pas encore automatiques, mais petit à petit, ça vient.
    Et sinon, la première photo (celle du paysage) qui illustre l’article, est splendide, merci pour ce joli partage !!!

  4. Merci pour l’article !
    Tes photos illustrant l’article sont splendides avec un +++ pour la 1ère : ton paysage est superbe et, chose que je ne maîtrise pas encore, j’adore la netteté sur la majeure partie de la photo, de la fleur au 1er plan aux cascades ! et pourtant ta photo ne donne pas une sensation de plan unique… j’ai du mal à m’exprimer je ne sais pas si c’est très clair ce que je raconte 😉

  5. Bonjour Cathy,

    C’est toujours un réel plaisir de lire tes articles … même si j’ai un peu délaissé l’appareil ces derniers temps !
    Je ne manque jamais d’admirer les récapitulatifs des thèmes photos chaque semaine, et franchement je suis admirative des progrès certains de tous et toutes !!!
    Bravo à tous, et merci à toi pour tout ce travail.

  6. Je ne maitrise pas encore tout les réglages mais je suis en mode semi auto ( AV et TV) je suis Canon lol
    le mode M je m’y emploie a la maison quand j’ai bien le temps de faire mes réglages et de faire des test.

    Niveau balande des blancs je laisse en auto et je regarde avec lightroom pour la modifiée ou pas.

  7. Alexandre Sessime

    Merci pour les « tuyaux ».
    Je me mets au numérique après quelques années de répit avec l’argentique et apprécie donc ce qui me permettra de réussir aussi bien qu’avant,si ce n’est de m’améliorer.
    Serai à l’affût de tout ce qui y contribuera.

  8. Super article !
    C’est vrai que dès qu’on modifie ces 4 paramètres, la qualité des photos s’améliore nettement (à condition de savoir faire de bons réglages)!

    Merci pour les petits conseils !

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retour en haut