Vous êtes ici : Accueil » Technique photo » Photographie de sport » Photographie de sport : comment avoir une action nette ?

Photographie de sport : comment avoir une action nette ?

En photographie de sport comme le football US, les sujets sont le plus souvent en mouvement, en pleine action. Il faut donc savoir comment régler son appareil photo pour que le mouvement soit figé. Dans cet article, je ne vais pas parler du flou d’une photo dû à une mauvaise mise au point, je vais seulement me concentrer sur l’importance du triangle d’exposition en photographie de sport.

De quel flou parles-tu pour la photographie de sport ?

Le flou qui m’intéresse dans cet article est le flou de mouvement, non pas celui du photographe pour lequel on parlera de flou de bougé, mais le flou directionnel que le mouvement rapide du sujet implique.

Prenons l’exemple de joueurs de football américain (oui, choix au hasard…). Si le diaphragme de l’appareil photo reste ouvert trop longtemps, les joueurs sur la photo ont le temps de bouger et apparaîtront donc flous sur la photographie finale.

photographie de sport football americain

Sur la photo ci-dessus, on voit  que le joueur noir va vers la droite alors que le blanc saute, le flou est véritablement directionnel. C’est d’ailleurs la différence entre un flou de mise au point et un flou de mouvement du sujet. Un flou de mise au point ne donne pas cet effet de mouvement dans une direction. Je vous précise donc que j’avais bien fait le point sur ces joueurs (vous voyez que le ballon n’est pas flou).

Quel réglage changer pour éviter ce flou de mouvement en photographie de sport ?

Ici, c’est véritablement le temps d’exposition qui va diriger le temps d’ouverture du diaphragme. Il faut à tout prix que ce temps d’exposition soit faible. Mais faible comment ? Tout dépendra du sport photographié. Pour des sports comme le football, le football américain, le rugby,… tous ces sports où les joueurs courent, je vous suggère d’avoir un temps d’exposition inférieur à 1/800 s.

photographie de sport football americain

Au-dessus de cette valeur (1/640s, 1/250s,…), vous commencerez à voir apparaître du flou de mouvement. Si vous photographiez des chevaux sur un parcours de cross au grand galop, il faudra sûrement utiliser un temps d’exposition encore plus faible. Je ne vous parle donc pas des sports automobiles !

Ainsi, si vous photographiez un sport pour la première fois, soyez attentif au temps d’exposition que vous devrez choisir en début de shooting et sûrement modifier pour vous rapprochez du temps d’exposition idéal pour éviter le flou de mouvement. Une fois ce temps d’exposition idéal trouvé, vous n’aurez plus besoin d’y toucher !

J’utilise le mode automatique sport, comment je fais ?

Et bien voilà une des nombreuses limitations des modes automatiques, vous ne faites rien, vous subissez ! C’est l’appareil photo qui fait TOUS les réglages, même si vous savez que le temps d’exposition doit être inférieure à une certaine valeur. Donc si vous photographiez en mode automatique, oubliez ! Pensez à moi et passez en mode Tv sur Canon ou S sur Nikon (priorité à la vitesse), n’ayez pas peur. Ce mode semi-automatique ne mord pas mais au contraire, il vous aidera à figer le mouvement du sujet car VOUS direz à l’appareil photo quel temps d’exposition utiliser. Ce n’est pas pour rien que je vous pousse sur le blog à sortir de ces modes automatiques ;).

photographie de sport football americain

L’appareil photo réglera l’ouverture et l’ISO en conséquence de votre choix du temps d’exposition, mais au moins vous commencez à faire votre loi ! Pour apprendre à utiliser ce mode semi-automatique (quel bouton ou quelle molette tourner pour changer le temps d’exposition), je vous laisse vous reporter au manuel d’utilisateur de votre appareil photo.

Bonus : utiliser le flou de mouvement de manière créative en photographie de sport !

Pour se rattraper quand le temps d’exposition est trop long (que ce soit par une erreur de manipulation ou pour un shooting de nuit qui ne permettrait pas d’avoir un temps d’exposition assez faible pour figer le mouvement), on peut utiliser le flou de mouvement du sujet de manière créative. C’est par exemple ce que j’ai testé pendant un match de football américain que je photographiais.

Il nous faut donc pour commencer faire apparaître un bon flou de mouvement. Alors que j’utilise habituellement un temps d’exposition inférieur à 1/800 s pour figer le mouvement, j’ai réglé le temps d’exposition de mon appareil photo à 1/100 s pour avoir un flou de mouvement des sujets. On peut alors jouer avec ce flou directionnel en suivant le sujet de la photo pendant la prise de vue. En fait, au lieu de garder l’appareil photo bien fixe en appuyant sur le déclencheur, il faut faire un mouvement de rotation à la même vitesse que votre sujet. Le résultat donnera quelque chose de similaire à la photo ci-dessous.

photographie de sport football americain

On appelle ça un filé ! Le porteur de ballon (ballon qu’on ne voit pas mais vous me croyez sur parole) est net mais le reste de la photo est floue à cause des mouvements des joueurs mais aussi de votre appareil photo. Il faut donc là encore trouver le bon temps d’exposition qui vous permettra d’avoir un flou de mouvement suffisant mais pas trop important non plus. Si vous voulez vous entraîner à créer des filés en photographie, vous pouvez photographier les voitures ou des vélos !

 Retrouvez ma photographie de sport sur LunaCat Studio.

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

20 commentaires

  1. Oh génial cet article moi qui n’ai pas trop tester le mode tv encore, merci de ces explications j’y comprend un peu mieux ce qu’il faut faire.

    • Le mode Tv est la base quand on commence à photographier du sport car tu dois vraiment avoir ce temps d’exposition faible. Ensuite, quand tu apprends l’intérêt de l’ouverture dans la photographie de sport, tu passes plus souvent en mode priorité à l’ouverture, à savoir Av.
      Et quand tu veux vraiment tout contrôler, tu passes en manuel. Tout est une suite logique :).

  2. Ca me rassure car j’ai toujours l’impression de mettre une vitesse toujours très basse mais je suis dans la bonne tranche quand je photographie les chiens. Mais j’ai eu le soucis d’avoir de la grosse pluie pendant une épreuve et j’ai aussi également immortalisé les gouttes on dirait que les photos pixelisent…

    Je connaissait pas le filé par contre, ca m’a l’air assez… compliqué peut être pour une prochaine…

    Merci pour l’article

    • Pour la pluie, c’est un effet « collatéral » du faible temps d’exposition. Mais figer les gouttes de pluie peut donner des atmosphères sympa aux photos quand tu fais des gros plans.
      Mais si tu as l’impression de mettre un mauvais temps d’exposition, n’hésite pas à le modifier pour voir l’effet sur tes photos.

  3. j’me sens trop visée là 😉

      • avec toutes mes questions avant les vacances sur les saut d’obstacles ^^ tu t’en souviens quand même !!??

        • Oui mais non 😛 ! D’ailleurs, tu remarqueras que j’ai parlé de cross et pas de saut d’obstacles 😀 !!! Pour être sincère, j’avais cet article en tête depuis un moment mais c’est vrai que ça aurait pu te servir pour le « diagnostic » du flou, pas pour te viser 😉 (je suis pas là pour ça !).

          • oui ça aurait bien pu me servir mais j’ai eu des coach perso c’était mieux au final 😀

            oui un jour je mettrai le résultat de la journée mais en fait c’était tellement long à traiter que quand j’ai eu fini, je n’avais plus du tout envie d’y toucher ^^

          • Ha ha je te comprends bien pour le traitement des photos, on a plus envie d’y toucher après ! Et oui, t’as eu une panoplie de coachs personnels ;).

  4. Pas évident en salle d’avoir assez de lumière pour être à 1/800 secondes, pour mes photos de hand j’étais à 1/400 secondes pour 800 ISO et malheureusement j’ai bien trop de grains à 800 ISO, avec mon appareil en tout cas ( puisqu’il gère mal les hauts ISO ) je n’ai pas la possibilité d’aller à 1/800 secondes en salle… Mon dieux que c’est frustrant !
    Pour mes photo de roller déjà, en extérieure ( mais par temps moche ) pour 1/400 secondes je n’ai pas pu faire mieux que 400 ISO. Le mieux que j’ai pu atteindre est 1/500 seconde par grand soleil à 100 ISO…
    Cela dit je ne pensais pas qu’il fallait carrément 1/800 secondes, la prochaine fois par grand soleil je tenterais donc à 200 ISO et j’arriverais peut être à 1/800 secondes ;p ! Merci du renseignement :).

  5. Bonjour Cathy,
    Tu parles de filé. Comment peut-on suivre un sujet en mouvement, alors qu’avec un REFLEX, on ne voit plus rien quand on appuie sur le déclencheur ????

    • Pour faire un filé, tu ne suis pas le sujet pendant des secondes, donc ça va. En fait, il faut anticiper en suivant en amont le sujet, puis déclencher. C’est pour ça qu’il faut s’entraîner pour se « faire la main » et avoir le réflexe de bien suivre le sujet ;).

  6. J’ai eu l’occasion de faire des photos non de sport mais qui nécessitaient une vitesse élevée (ou temps d’expo faible si tu préfères) mais dans des conditions extrêmement difficiles: nuit avec éclairage artificiel varié, personnes en mouvement (marche modérée, avec jambes, bras, têtes, étoffes qui bougent). J’ai donc poussé mon appareil au maximum: 1600 iso et plus grande ouverture possible avec l’objectif monté (5.6) et ça a donné énormément de flou car je n’ai pas voulu employer le flash interne qui non seulement est moche et dénature les couleurs et l’ambiance mais en plus il ralentit beaucoup trop la prise de vue (je fais en rafale). Résultat: beaucoup de flous (de mouvement) et des tentatives de filés (super difficiles à faire) mais ça a donné -à mon goût- aussi de jolies choses, inhabituelles et avec du mouvement. Quelque part ce n’est pas plus mal car à vouloir trop figer les scènes ça donne quelque fois un côté trop « lisse » et quelque part artificiel (dans le sens, pas naturel car on dirait que les sujets sont des patins). Merci pour l’article. :)

  7. toute les photos il sont super comme je suis un grand passionner de photographie et d’en faire un métier un jour comme j’aime beaucoup la photographie sportif bonne journée

  8. les photos sont super belle avec de la clairté avec de beaux lumenosité et très bien cadré comme je suis un grand passionner de photographie depuis pas mal d’année et un jour en faire un métier passionnant que j’aime énormement c’est le sportif ciao patrick

  9. et dans le cas de photo de sport en intérieur, avec un mauvais éclairage car il fait nuit dehors ? que préconises-tu comme réglage, sachant que je n’ai qu’un flash cobra en plus ^^’

  10. Bonjour, pour ma part, je photographie du Badminton, sport d’intérieur, très rapide pour les mouvements du sportif, mais aussi de la raquette et du volant.
    Quels réglages adopter pour obtenir une photo parfaitement nette ?
    Sans faire usage de flash, bien entendu….

  11. En photographie de sport je n’utilise le mode priorité vitesse que lorsque je veux faire du filé (donc vitesse lente). Sinon je suis en priorité ouverture pour gérer la profondeur de champ (grande ouverture pour un plan serré sur un sportif, petite ouverture pour scène d’ensemble). Parfois en manuel… Je règle juste mes ISO pour avoir une vitesse suffisante; donc les vitesses varient du 1/500e au 1/8000e selon la luminosité (dans le midi les contrastes lumineux sont importants).

  12. Bonjour,
    Votre sujet m’intéresse beaucoup. Pourriez-vous me donner un petit astuce sur le réglage de vitesse pour un spectacle de danse classique ( les élèves de 5, 6 ans dans une salle de cours ordinaire avec les barres …) ?
    Merci beaucoup.

    Lise

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retour en haut