Vous êtes ici : Accueil » Technique photo » Photographie de sport » Football américain, mes premières photos de sport

Football américain, mes premières photos de sport

J’ai eu l’idée de faire un énorme retour en arrière en farfouillant dans mes archives photographiques (un gros bordel, vous imaginez même pas…). Je vois souvent dans les commentaires et même par mail des remarques comme quoi le niveau du projet photo 52 est trop haut et qu’en tant que débutant, nos photos sont nulles comparées à celles des autres. Et bien ça, c’est bien un truc qui m’énerve à entendre ! On a tous été débutants un jour, et il faut s’en rappeler !!! Moi aussi j’ai été débutante, et c’était il y a maintenant 2-3 ans.

Alors pourquoi ne pas vous montrer mes photos de débutante en photographie de sport avec le football américain ?! Vous allez voir, c’est bien marrant ! L’intérêt de cet article, c’est vraiment pour moi de montrer qu’il faut bien commencer à un moment ou un autre, et que plus on s’y prend tôt, et plus vite on se sera amélioré ! C’est bête mais c’est comme ça. Donc si vous êtes débutant et que vous trouvez vos photos moches, raison de plus pour continuer à participer au projet photo 52 ! Vous aurez des avis de gens différents sur vos photos avec des moyens simples pour vous améliorer. Je n’ai pas eu la chance d’avoir des remarques sur mes photos de football américain quand je débutais, je me suis débrouillée seule pour en arriver jusqu’ici et ça n’aide pas vraiment à vite s’améliorer. On tâtonne, on teste différentes choses mais c’est tellement plus facile quand quelqu’un nous met sur la voie (pas besoin de forcément donner la réponse…).

Bref, je pense que c’est une véritable chance que de pouvoir échanger nos regards dans le projet photo 52  et j’espère que vous ressentez la même chose :). Pour en revenir à cet article sur mes premières photos de football américain, je vais montrer des photos exclusives (!!!) de mes premières prises de vue en 2010. Toutes les photos sont bruts de décoffrage, j’ai juste mis mon copyright au cas où on veuille me les voler tellement elles sont belles 😛 !!! A cette époque, je ne retouchais pas mes photos de football américain, recadrage les jours de fête mais c’est tout. Donc aucune photo n’est recadrée (et puis si je les avais recadré, je vous dis pas la qualité finale…).

Et c’est parti dès l’entraînement d’avant-match !

football américain

Mon matériel photo pour mes premières photos de sport : football américain

Mon premier appareil photo, à savoir un bridge Kodak dont j’ai déjà parlé sur mon autre blog. 8 MP, suffisant pour apprendre la photographie. Je photographiais déjà tous mes bentos avec ce bridge, mais même en un an, je n’étais pas encore passée à un mode semi-automatique. J’ai donc photographié ce premier match de football américain en mode automatique ! Quand on débute, on débute ;).

football américain

Niveau photo de sport, c’était vraiment difficile d’utiliser ce bridge. L’appareil photo met environ 1 seconde à déclencher après que vous ayez appuyé sur le bouton, et là c’est véridique. Alors ma technique, c’était l’anticipation. Je devais anticiper l’action du jeu pour savoir quand je devais déclencher pour qu’environ 1 seconde après la photo soit prise. Ca cogite dur là 😛 ! Autant vous dire qu’il était rare que je réussisse mes photos de football américain comme prévu.

Les seuls moments où je pouvais vraiment prévoir mes photos, c’était avant le snap comme celle ci-dessus (les 2 lignes sont face à face et la balle n’est pas encore passée au QB), photographie que tout un chacun peut facilement réaliser quelque que soit l’appareil photo.

Les conditions de la photographie de sport

J’étais au match pour accompagner mon homme qui pratique ce sport et qui me l’a fait découvrir. J’avais donc la chance de déjà connaître le football américain et les différentes phases de jeu, je savais donc prévoir les actions (dans les grandes lignes hein…). Tout ça pour dire que si vous connaissez le sport que vous photographiez, c’est un gros plus pour anticiper vos photographies.

football américain

C’est donc ce qui m’a permise de plus ou moins surpasser le gros défaut de mon appareil photo, à savoir le temps de latence entre le moment du déclenchement et le moment de la vraie prise de vue.

Autre chose à prendre en compte pour la prise de vue, vous avez dû remarquer que j’étais un peu en hauteur. Oui, j’étais dans les gradins, tranquillement assise comme une spectatrice lambda. Il m’aurait fallu un objectif 800 mm pour faire les photos que je fais actuellement en étant assise aussi loin. Donc deuxième conseil, n’hésitez pas à vous rapprocher du terrain… Ca aide pas mal !

Avec mes photos, on pourrait jouer à « Où est Charlie » en remplaçant Charlie par le ballon… Celui qui trouve le ballon de football américain dans la photo du dessus gagne toute mon estime ! Ah et puis en prime vous avez le photographe qui regarde le jeu au lieu de photographier… et puis un magnifique fond… Mais ça vous savez déjà que c’est dû à une petite ouverture !

Ah là, j’ai loupé l’anticipation du déclenchement, ou plutôt j’ai trop anticipé. Photo qui ne sert à rien donc ;).

football américain

Cette fois-ci, c’est bon ! J’ai la photo que je voulais, le joueur vient de taper dans la balle. Et là, on continue de jouer à « Où est la baballe »… Un bon recadrage n’aurait pas fait de mal.

football américain

Et pour montrer que c’est pas un coup de chance, je te refais la même photo ! Au moins le fond avec les montagnes et les nuages est joli, non ?

football américain

Continuez à chercher la balle, ça vous exerce les yeux ;)…

Les désagréments de ne pas être sur le bord du terrain pour la photographie de sport

Les poteaux d’éclairage et la photographie de sport

Les poteaux et moi, ce n’est pas une grande histoire d’amour… et ça ne devrait pas l’être avec vous non plus. Donc évitez d’être derrière un poteau pour vos prises de vue. Pour la photo ci-dessous, gros coup de bol, le TD est marqué juste avant le poteau. Ca aurait été une passe réceptionnée dans la zone d’en-but, je faisais un portrait du poteau !

football américain

Les joueurs comme boucliers pour la photographie de football américain

A certains moments, j’arrivais à avoir la bonne action dans le viseur, mais là ce sont les joueurs qui servent de bouclier et qui vont cacher l’action ! Même en étant dans les gradins, ce n’était pas assez haut pour pouvoir photographier toutes les actions. Exemple concret, la photo ci-dessous qui aurait été potable sans les joueurs sur la touche (et puis avec un recadrage…).

football américain

Si ça vous intéresse et si vous le demandez gentiment, on pourra passer aux photos de mon deuxième match de football américain ;). Alors, ça vous tente la photographie de sport ?

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

58 commentaires

  1. Bon je t’avoue c’est pas le genre que j’affectionne, mais du tout! (mais je suis pas sectaire, il en faut heureusement pour tous les goûts). Alors je vais très difficilement (sauf évidemment les trucs classiques comme le poteau, les personnages qui cachent la scène, le manque de rapidité, trop d’éléments parasites sur la photo, etc) pouvoir juger de tes progrès. Et puis tu parles de tes débuts (2010!!!!! c’est juste pour le football américain dis?) comme si c’était il y a longtemps… j’ai commencé la photographie numérique vers 2003 avec un petit compact (Minolta DiMage S414… 4Mpix) puis un premier Reflex Canon en 2005 suivi d’un autre depuis 2008 et j’ai mis donc presque une dizaine d’année à acquérir un meilleur œil sur la photo, toute seule, sans aucune aide extérieure, pas même un bouquin ou internet, pendant de nombreuses années. C’est quand je me suis « ouverte » à l’information disponible, aux photos des autres (Flickr) et en apprenant quelques rudiments de techniques ou des règles de composition, en essayant d’appliquer à mes photos ce que je voyais ailleurs, en faisant des essais et en apprenant aussi à traiter les photos que ça a commencé à changer les choses. Je suis d’accord avec toi: en étant mieux informé, il y a un gain de temps, mais pour certaines choses je pense que cela s’apprend aussi seul à son train, et c’est plus ou moins long car il y a une certaine « logique » qu’on comprend ou pas, comme dans tous les domaines…

    • J’ai débuté assez tard la photo à cause de mes études qui m’ont juste fait « éclipser » la photographie. Et au tout début, je faisais vraiment de la peinture digitale avec photoshop, donc la photographie était pour moi une base.
      J’ai eu mon premier appareil photo à Noël 2008 si je me souviens bien, et c’est là que j’ai véritablement commencé à faire mes photos. Mais comme je le dis dans l’article, j’ai mis une bonne année avant de penser à passer à un autre mode que le tout automatique, ça a presque été un déclic !
      Mais oui, je suis une tardive de la photo :). Autant certains photographes peuvent te dire qu’ils sont tombés dans la photo depuis tout petit, autant pour moi ça a été latent (on va dire que petite je faisais plutôt modèle :p) jusqu’à récemment.

  2. Alors là je suis explosée de rire sur ma chaise !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Moi qui fais aussi des photos de sport dont de la danse, j’vous dis pas les horreurs des débuts, je me retrouve tout à fait dans ton article notamment pour l’anticipation lol !! Et je ne parle pas des flous de bougé (ben vi avec du dragster, si tu veux suivre la voiture, l’appareil doit être calé sinon plop !!)

    Donc les débutant(e)s vous n’avez plus AUCUNE excuse pour ne pas persévérer !! Les photos de Kty en sont la meilleure preuve……..de la patience, un retour-critique positif sur ses clichés et hop..

    Ben sur ce j’vais faire cogiter le cerveau parce que l’avarice c’est pas encore fait et je n’ai aucune idée…..

    • Je te nomme porte-parole du projet photo 52 ha ha !
      Non mais là, j’ai pas trop de flou de mouvement parce que je suis loin. Plus on se rapproche du sujet et plus on a de chance d’avoir du flou avec le même temps d’exposition.
      La photo de danse, je ne savais pas ! A quand un petit article sur le sujet ? 🙂

  3. Article sympa !
    Ça me donne une autre idée d’article pour toi 🙂
    Comment classer.archiver ses photos numériques ?

  4. j’avoue que je suis douée a chercher charlie donc j’ai trouvé le ballon oval ^^
    cela dit c’est comme tout, la photo comme la cuisine et les langues qu’on apprend, il faut du temps ^^

    • Pourtant le ballon était bien caché 😛 ! Et tu as tout à fait raison, il faut prendre son temps et pratiquer à son rythme pour apprendre ces choses-là, c’est pas inné !

  5. bien sur que la photo de sport nous intéresse!
    pour ma part, c’est du vélo que je photographie et entre les contre-jour, la recherche du cycliste dans un peloton (ben oui, autant photographier le ou les bons!) et anticiper l’endroit du passage ( donc + ou- 4m de différence de profondeur) c’est chaud!!!
    Alors, je veux bien tout les tuyaux du monde!!!
    😉
    ++

    • Je me souviens que tu photographies du vélo :). Tu t’en étais bien sortie d’ailleurs, tu penses pas ?
      Je dirais que pour le vélo, le temps d’exposition est vraiment important (filé ou pas filé ?).

  6. J’adore cette article car c’est tout à fait ce que j’ai traversé mon première appareil et surtout mon ancien bridge très affreux me servait à l’origine à faire des photos de sport et j’ai l’impression de revoir mes photos et ce magnifique degré d’anticipation que tout bon propriétaire de bridge connais. J’ai fait avant beaucoup de photo de compétition d’équitation avec mon bridge et les première photos le cheval allait prendre l’obstacle (pas encore les antérieurs levé ca aurait été trop beau) ou quand il finissait l’obstacle.

    Le magnifique poteau d’éclairage ou encore la personne qui vous passe juste devant au moment où toi tu anticipes j’ai vécu ! Jolie article en tout cas qui prouve que c’est bien en forgeant qu’on devient forgerons 😀

    • Comme quoi, c’est vraiment bénéfique de passer par là et au moins on sait pourquoi un bridge n’est pas forcément le meilleur appareil photo pour la photographie de sport 😀 !

  7. Je crois que je continuerai à trouver que mes photos sont plus nulles que d’autres mais c’est sans doute comme ça qu’on progresse aussi, en voulant toujours faire mieux. Mais, promis, j’arrête de le dire 😉
    Quand même, je trouve que tes thèmes de début d’année sont très difficiles car, non seulement il faut trouver une idée de représentation et ce n’est pas toujours évident mais après il faut encore réussir à la réaliser. Fin de la parenthèse (j’attends avec appréhension le thème de la semaine prochaine…).
    Je suis retournée voir tes dernières photos de football américain, c’est clair qu’on est plus dans l’action !!! Et que tu as progressé drôlement vite !

    • Je suis très critique envers mes photos et je pense que c’est ce qui permet de toujours vouloir en apprendre plus ! Et comme toi, je trouve encore que mes photos manquent de ci ou de ça, on s’améliore mais on trouve toujours quelque chose à améliorer ;).
      J’avoue que les thèmes de début d’année ont été assez difficiles, je pense calmer la difficulté au moins pour le mois de février sinon ça va être l’hécatombe !

  8. Ouf! La, je suis rassurée! Lol..
    En mars-avril, je vais faire des photos de saut d’obstacle à cheval!
    Je vais avoir en prêt un canon 1000D, je ne connais pas l’objectif ( je pense à l’objectif de base) et j’aurais aussi mon compact dans le sac (car j’ai un zoom d’enfer)
    Il faudra que je trouve le bon angle, la bonne anticipation 🙂
    Merci pour tes articles!

    Ps: tu pourrais indiquer un bon site qui compare canon/nikon et les différents reflex? Je me pose la question pour acquérir un 60D mais beaucoup s’en sépare pour le 7D… Et je ne connais pas la différence entre les 2 et le 550D voire le 600… Que de questions 🙂

    • Après une longue réflexion sur le sujet j’ai fait mon choix il y a peu. Je me suis posée les mêmes questions. Alors voici ce que j’en ai retenu: chez canon, les appareils à 3 chiffres xxxD sont des boîtiers pour amateurs avertis, les xxD pour amateurs experts, et les xD sont les boîtiers pros. Le 600D remplace le 550D mais selon les connaisseurs la différence n’est pas fondamentale. C’est un excellent boîtier déjà très complet et performant. La différence avec le 60D est surtout la finition du boîtier plus « cheap » sur le 600D, et donc le poids, pas de prise pour un flash studio sur le 600D et une visée par pentamiroirs contre pentaprisme pour le 60D (en gros les images seront moins lumineuses sur le 600 que sur le 60). Ils restent tous deux d’excellents boîtiers équipés du 18-135mm de préférence et à peu de choses près ils font les mêmes images… Pour ce qui est du 7D je me suis moins penchée sur la question car pour moi le prix était rédhibitoire, mais là il s’agit de la gamme pro donc je suppose que le boîtier est à la hauteur.
      Finalement j’ai opté pour le 60D avec le 18-135mm et franchement c’est sans regrets! J’espère que cela éclaire ta lanterne!

      • En gros, à 4 chiffres on a le 1100D et le 1000D, entrée de gamme Canon. Ensuite je réunirais les 3 chiffres et 2 chiffres pour amateurs avertis avec plus ou moins d’options, etc… qui sont plus ou moins intéressantes.

        Le 7D est le haut de gamme en crop 1.6, c’est un bon boîtier pour le sport et l’animalier qui nécessitent un bon suivi : gamme expert. Ensuite, avec le 5D et 1D, là on est dans la gamme pro et full frame (ou au moins crop factor entre 1 et 1.3).

        Acheter un 7D pour y mettre le 18-135 mm ou le 18-55 mm, c’est un peu juste et on ne verra pas la différence de qualité d’avec un modèle plus « bas de gamme ». Si on achète un appareil photo haut de gamme, il faut des optiques haut de gamme pour utiliser toute la qualité de l’appareil photo.

        Ce qu’il ne faut pas oublier dans le choix d’un appareil photo (et surtout par rapport au budget), c’est que l’appareil photo sera vite remplacé alors que les objectifs photo durent. Donc il vaut mieux mettre de l’argent dans l’optique que dans l’appareil photo ;).

    • Un conseil très simple que je vais te donner : si tu ne sais pas pourquoi il est intéressant d’avoir tel ou tel modèle, c’est qu’il y a un souci !

      Ce n’est pas parce que tu as le 7D ou le 600D que tu feras des meilleures photos, loin de là ! Si tu veux que je te donne des conseils sur ton choix, contacte-moi par mail, ça sera plus simple et on pourra voir pour ton « cas » ;).

      • Merci Cathy et Caroline pour vos réponses!
        En fait, je me perds dans les détails des caractéristiques,je n’arrive pas trop à évaluer… sauf pour l’objectif ou je sais que je prendrais le 18-135 😉
        mais je te contacterais par mail cathy pour en savoir plus, même si j’hésite entre le 550D et le 60D 🙂

      • salut moi jaimerais bien avoir ton e-mail pour pouvoir avoir un conseil car jadore tes photos de football et ayant moi -meme 2 gars qui jouent au foot jaurais besoin de tes conseil moi j’Ai un canonEOS60D et un objectif sigma 120-400 F4.5-5.6 et je voudrais savoir si avec ce que jai je pourrais faire de bonne photo de foot merci de me repondre jattends ton e-mail avec impatience
        kate

    • J’ai le 60D depuis novembre il est très bien, c’est un bb 7D il est juste un chouilla moins rapide que le 7D pour les photos de sport, genre quelques millièmes de secondes…
      Le 7D a un prix aussi faut pouvoir et il est plus lourd que le 60D je peut te dire que le 60D avec le 18/135 ben c’est déjà pas mal lourd a porter.

      Quand j’ai pris mon 60 g bpc hésiter avec le 7D mais le prix ma arreter ainsi que le poids de l’appareil, et le fait que je n’ai pas des grandes mains du coup j’avais du mal a bien le tenir.

      Je ne regrette pas mon achat je suis satisfaite de mon 60d, après mon 450D ça me change déjà pas mal la vie de photographe amateur donc avant de passer a plus expert comme appareil photos je vais continuer d’apprendre.
      Investir dans du super matos c’est chouette mais si c’est pour rester en mode auto ou mode P , ya pas d’utilité.

      Le 60 d a comme le 7d le pouvoir de gérer les flash externe en déporté donc c’est chouette.

  9. Comme qui dirait y a pas photo !!! Restons motivé(e)s ! Il me semble reconnaître les montagnes Grenobloises ??? Est-ce que je me trompe ?

  10. C’est très intéressant !!! C’est sûr que depuis déjà un moment, je regarde toujours dans le fond tout ce qui est désagréable à l’oeil, les panneaux de circulation, les poteaux, les extincteurs dans les salles des fêtes etc …..
    Ce match me fait un peu penser à la période Noel et du déballage de cadeaux …. période où je fais peu de photos car toutes moches (sauf une ou deux ! Allez soyons bons) les enfants sont assis au sol et déballent sous le sapin, dos tourné à l’appareil bien souvent ….les mamies prennnent des photos aussi mais de l’autre côté du sa^pin, du coup, elles sont sur la photo , ou bien seulement les pieds des autres ….
    encore ratées !!!
    c’est assez drôle ces photos que l’on trouve ratées et très intéressant à la fois, de constater les erreurs.
    Merci Cathy.
    Melanie

    • Ha ha j’adore ton déballage de cadeaux de Noël !!! C’est dans ces moments-là qu’il faut utiliser le 50 mm f/1.8 avec l’ouverture au max !!! Pour pouvoir bien rendre flou tous ceux qui sont derrière et que tu ne veux pas voir sur la photo 😛 !

  11. Chouette article, et très juste ! J’ai commencé il y a six ans avec un compact ultra bon marché, puis je suis passée au bridge, et en ce moment j’étrenne mon réflex tout neuf. Pas de secret, pour s’améliorer il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer ! A force de tester, on découvre des choses par soi-même. Je pense aussi que ce qui m’a aidée, c’est le visionnage régulier du travail de bons photographes. Et bien sûr, le meilleur moyen de progresser, c’est la critique constructive.

    Et ce qui est génial… c’est qu’il y a les trois réunis dans le projet 52 ! Alors hop, on fait des photos avec enthousiasme ! 😉 Même si on est parfois déçus du résultat (moi la première), ce n’est jamais inutile.

    • Merci pour ton super commentaire ! Alors là, je confirme que tu as fait le parcours qu’il faut pour bien comprendre pourquoi il faut passer au stade supérieur au niveau de l’appareil photo ! On dirait que tout se passe de manière naturelle comme tu le décris :).

  12. Pascal photographe foot us

    Bonjour Cathy.Ce sont des photos très réussies même de loin car j’aurais bien aimer que les miennes soient aussi bien réussies que les tiennes à mes début.Moi de mon coté , je ne fais que de la photos de sport et spécialement de football américain.J’adore ce que je fais et aussi je prend plaisir à le faire, c’est ça le plus important pour moi.
    Je voulais aussi te remercier pour la réussite du site et pour les bons conseils que tu me donnes et que j’applique à la lettre et que je m’aperçoit au final que le résultats va au-delà de mes espérance et ça ce n’est que du bonheur,@ bientôt Cathy

    • Le plus important, et j’ai oublié dans mon article et tu as raison de le préciser, c’est qu’il faut aimer le sport, aimer le photographier ! Le football américain est un sport très photogénique mais il demande beaucoup d’anticipation, que ce soit au niveau des contacts, des actions, mais aussi par rapport à ta position sur le terrain.

      Tiens pour ton prochain match, essaie à chaque quart temps de photographier des postes différents, pas toujours le QB, pas toujours celui qui a la balle mais peut-être ceux qui jouent en ligne et qui font un travail pas toujours reconnu. Si tu veux, j’ai plein d’exercices à te faire faire si tu veux manger autre chose que du triangle d’exposition.

      Pour ton dernier match, je n’ai pas encore eu le temps de voir toutes tes photos mais je vais aller commenter l’album sur facebook ;).

  13. Bonsoir Cathy,
    Après la lecture de cet article,je suis allée jetée un coup d’oeil sur tes photos de ton autre blog et il est clair que c’est le jour et la nuit.!!!
    Je débute dans la photo,et franchement ça met du baume au coeur de voir que l’on peut progresser.♪♫♪♫♪
    Merci pour ce partage de tes 1ere photos.

    • Ah ben voilà, mon article a au moins touché une cible 🙂 ! Je l’ai vraiment fait pour montrer qu’on ne devient pas photographe du jour au lendemain :D. Si ça te met du baume au coeur, ben moi aussi tiens !!!

  14. Merci pour cet article qui a le mérite de montrer (ou plutôt de rappeler) qu’on a tous et toutes été débutants et qu’avec la pratique nous progresserons tous!!!! 😉

  15. J’aime bien cette idée d’article que tu as fait. Tu déculpabilise (enfin c’est pas le terme exact) il faudrait dire plutôt que tu vas sûrement permettre de se lancer ou de se dire : c’est clair je trouve ma photo nulle, mais j’aurais des comments ou des regards pour me critiquer constructivement et me permettre d’avancer.
    C’est clair qu’on débute tous et lorsque je vois parfois ce que je faisais (et fait encore) et ce que je fais maintenant en photo culinaire, je me dis que j’ai bien progressé. Et qu’avec ce projet et tes conseils, j’irais de l’avant pour faire mieux.
    Pour le moment, je ne fais quasi que de la photo statique : une assiette, un plat ça bouge peu ;o)) et ça facilite le travail. On peut régler à chaque photo en prenant son temps.
    Par contre, je n’arrive pas à faire des photo correctes lorsqu’ils s’agit d’événement ou de photo en mouvement comme tu peux l’avoir en Foot US, et je serais intéressée si tu as des conseils. Pour le moment lorsque je fais des photos en mouvements si je veux en avoir des potables : j’utilise encore le mode auto sportif, mais c’est frustrant et en général on me regarde comme si j’étais une tarée de la photo (ce qui n’est pas faux au final ;o))
    En tout cas merci pour ce que tu fais au travers de ce blog.
    Bonne soirée

    • La photo culinaire, c’est encore différent avec tout le stylisme et l’importance de la lumière ! J’aime aussi beaucoup ce type de photo et franchement tu les réussis bien :).

      Dès qu’il y a du mouvement, il faut être sûre que ton temps d’exposition est assez bas. C’est vraiment le contraire de la photo culinaire pour laquelle on peut utiliser des pauses longues avec trépied.

      Le mode auto sportif va en fait faire en sorte que ton temps d’exposition soit bas, tu peux donc régler le temps d’exposition en te mettant sur le mode Tv.

  16. et bien, merci pour tes photos de débutantes – mais je ne suis pas sure que cela me rassure. J’espère quand meme évluer un peu grace à ton blog et au challenge que tu nous proposes.
    tu vois je suis tellement débutante, que je n’arrive meme pas à dire autre chose que merci pour le temps passé à nous concocter des articles.
    bis

    • Tout ce que je peux te dire, c’est de continuer à apprendre. Même si ce sont mes premières photos de sport, j’avais déjà commencé la photographie depuis une bonne année si ce n’est plus ! Donc ce ne sont pas vraiment des photos du tout début ;).

      Et je peux te l’assurer, si tu travailles bien les articles sur le triangle d’exposition et les prochains articles techniques, tu ne pourras que t’améliorer :).

  17. Chouette ton article, j’aime bien le football américain moi, mais ça passe pas a la télé 🙁 g que la tnt pas le cable ou autre. G déjà vue tes photos sur luna cat et c’est vrai que ya une différence.
    Faut bien débuter un jour ^^
    Pis c’est en ratant en re essayant qu’on arrive a comprendre les réglages et a faire des photos bien.

    • Si on ne fait pas d’erreur dès le début, c’est qu’il y a un souci 😛 ! Le truc, c’est d’arriver à voir ces erreurs, les analyser et arriver à les corriger ! C’est finalement cette dernière phase qui prend le plus de temps, surtout quand on est seul devant sa photo à essayer de trouver ce qui cloche.

      Quand les gens autour de toi disent tous que tes photos sont magnifiques mais que tu trouves que quelque chose cloche, c’est qu’il y a encore des choses à améliorer ;). Je suis personnellement ma critique la plus difficile sur mes propres photos mais c’est ce qui m’a aidé à vraiment aller de l’avant.

      Se dire que ses photos sont belles et se reposer sur ses lauriers, à quoi bon 😛 (et puis on devrait déjà être exposé dans un musée si nos photos sont si belles !!!).

      • Ya le superbowl ce week, mais pff comme l’année dernière ça passera a la télé a partir de minuit dimanche, donc je ne verrai rien car le lendemain a 6h faut être debout.
        deg.

  18. Dans ce domaine, je tiens la palme : http://unefaimdeloup.blogspot.com/2010/11/delice-de-chocolat-croquant-aux.html pour ceux que ça tente…je m’améliore pas encore assez vite…à mon goût un peu mieux mais peu de temps et surtout le domaine choisi est difficile…par contre pour les portraits (ma spécialité ) j’ai fait des bonds ! toute la famille me demande des photos maintenant ! fierté ! (grâce à Cathy !!!)

    • T’es la big boss de la famille en photographie 😀 !
      Pour la photographie culinaire, c’est un domaine très spécial et j’espère faire une série d’articles sur le sujet parce que je sais que pas mal de blogueurs culinaires ont envie d’améliorer leurs photos culinaires ;).

  19. Bravo pour ton article… l’important c’est d’avoir l’envie de s’améliorer et la chance que nous avons… c’est toi et tes précieux conseils (mille mercis Cathy)
    hier soir, à la demande de ma fille, j’ai photographié l’entrainement du chien au saut (elles commencent toutes les deux l’agility) et les photos sont berk….. chien flou, photos trop foncés… qu’est-ce que c’est difficile mais bon je crois que c’est pour moi aussi un bon exercice pour m’améliorer, ça change totalement des photos culinaires :)))

    • Ah une copine qui fait de l’Agility !!! Pas de panique, ça va venir pour les photos, c’est une question d’anticipation, de savoir où va se trouver le chien (quel est l’obstacle suivant etc…) et tu verras, tu feras de chouettes photos !!!!

    • Ah c’est bien que ta fille t’ait demandé ça !!! Continue et ne lâche surtout pas ;).
      Alors si le chien est flou, soit c’est qu’il est trop rapide (donc essayer d’avoir un temps d’exposition plus court), soit c’est la profondeur de champ (hors de la zone de netteté) qui pêche.
      Mais c’est bien de changer un peu de la photo culinaire, ça te sort des sentiers battus et c’est super !

  20. Merci beaucoup Cathy pour cet article car cela me fait espérer une petite amélioration de mes compétences pour les prochaines photos et rencontres sportives. J’avoue que j’avais reconnu Grenoble et je connais même un joueur grenoblois impressionnant (son papa est notre voisin) ! Ces matchs sont géniaux pour l’ambiance et pour les actions si vives, rapides et « à chocs »….J’aime ce type de photographie sportive et perso, c’est l’agility, les chevaux à l’obstacle ou en reprise ou en concours, bref, pas mal de compétitions dans ce style. L’anticipation était déjà un de mes soucis avec mon ancien APN pas génial du tout en matière d’ouverture ou pas terrible pour la luminosité…..Bref, j’adore ton article, je m’y retrouve et j’espère progresser. Merci beaucoup à toi et à tout bientôt 😉

    • Ah c’est trop marrant de voir comme le monde est petit 😀 ! Je suis née à Grenoble mais tu vois, je n’avais jamais su qu’il y avait un club de football américain avant que mon homme y soit !

      Tu fais aussi dans le sport de rapidité, c’est vraiment un défi de pouvoir suivre avec des appareils photos lents à la détente. Mais si tu arrives à bien gérer l’anticipation (et ça prend du temps, je n’ai pas mis toutes les photos ratées non plus ;)), ça sera un véritable atout avec un appareil photo plus performant !

  21. C’est très courageux à toi de nous avoir ressorti ces photos pour nous expliquer que la progression n’est pas une chimère !
    Merci !

  22. Moi, pour comparer, il me faudrait les dernières photos…et ce qui a changé entre avant et maintenant…le materiel, l’approche, une meilleure connaissance du sport pour plus anticiper…ou tout à la fois!!!
    Je fais, enfin j’essaie de faire des photos de natation, et souvent, pour une photo qui me plait, j’en mets 50 à la poubelle!!! Est-ce normal, et surtout vais-je y arriver???

    • Pour voir les dernières, c’est sur mon portfolio : http://www.lunacatstudio.fr/portfolio/photographie/football-americain/
      Pour te répondre, tout a changé depuis le bridge. Une bien meilleure connaissance des jeux, mais surtout une connaissance d’où il faut se placer pour avoir les meilleures photos selon les phases de jeu. Du matériel un peu plus évolué mais ça c’est juste pour la qualité « brute » des photos, pas dans la manière de les photographier.

      Pour un match, je prends souvent 400 photos mais j’en rate pas mal (arbitres, flous, photos qui me plaisent pas au niveau de la composition…) et j’en publie le quart (je ne mets pas toujours toutes les photos réussies non plus). Le nombre de photos faites dépend aussi du niveau du match et de la vitesse des gens (s’ils sont lents je n’ai pas à faire autant de photos :P). Mais au début je faisais facilement 500 photos par match avec une bonne moitié à la poubelle d’office !

      Tout ce que je peux te dire, c’est de continuer à pratiquer, à voir à quelle moment tu dois prendre les photos. Regarde aussi les modes de suivi si tu as un réflex, c’est très important pour la photographie de sport !

  23. Merci de ta réponse….je ne peux voir nager mon garçon qu’une fois par demi trimestre, et pendant les compét…mais je n’ai pas encore assez de connaissance des mouvements pour faire ce qu’il me plairait de faire….je vais surement y arriver, mais il faut que je m’ameliore vite, car plus ça va….plus il nage vite, le bougre!!!

    • Il fait exprès pour que tu ne te reposes jamais sur tes lauriers ha ha !!! Tu peux toujours essayer de rechercher sur google des photos de nage pour voir les différents points de vue que tu pourrais adopter pour peut-être arriver à ce que tu veux :).

  24. Les montagnes ressemblent à celles de ma Savoie

  25. Je dois avoir des bons yeux, je repère immédiatement le ballon de foot.

    C’est sympa de savoir que tu as utilisé le mode automatique pendant un certain temps. Moi, je commence à travailler avec les différents modes selon ce que je photographie… pour l’instant, c’est surtout quand je me balade. 😉

    Bonne journée!

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Retour en haut