Vous êtes ici : Accueil » Inspiration photo » Portraits du gang néozélandais Mongrel Mob par Jono Rotman

Portraits du gang néozélandais Mongrel Mob par Jono Rotman

La photographie de portrait est un art en soi, un art à part quand il est bien exécuté. On pourrait croire qu’il suffit simplement d’appuyer sur le déclencheur avec un modèle face à soi et hop, une belle photo de portrait dans la boîte ! C’est l’idée qu’on s’en fait à l’heure actuelle et pourtant, l’approche de la technique de photographie de portrait change tout au message qu’on souhaite apporter à l’image créée.

portaits nouvelle-zelande mongrel mob gang

Portraits du gang néozélandais Mongrel Mob par Jono Rotman

Pendant que je vous parle de mon voyage en Nouvelle-Zélande, je découvre ce photographe Jono Rotman, originaire de Wellington mais vivant maintenant à New-York, qui a réalisé toute une série de portraits de membres du plus important gang de Nouvelle-Zélande appelé Mongrel Mob. Toute une série, c’est peu dire étant donné qu’il a réalisé plus de 200 portraits à travers toute la Nouvelle-Zélande en 8 ans passés à les suivre au quotidien.

portaits nouvelle-zelande mongrel mob gang

Quand on fait un voyage en Nouvelle-Zélande, on pense plutôt aux magnifiques paysages qu’on va traverser, pas vraiment aux gangs, non ? Et pourtant, en Nouvelle-Zélande, cette série de portraits a déjà bien fait parler d’elle depuis sa première exposition en 2014 à Auckland (particulièrement pour le portrait d’un membre du gang accusé de meutre). En effet, le gang Mongrel Mob est très peu accessible et c’est totalement inédit qu’un photographe puisse capturer les portraits de ses membres.

portaits nouvelle-zelande mongrel mob gang
portaits nouvelle-zelande mongrel mob gang

Pour aller plus loin dans la démarche du photographe, le but est de sortir ces membres de gang de leur contexte en éliminant tout élément marquant le temps ou l’espace sur les photos réalisées, avec une ambiance la plus neutre possible.
portaits nouvelle-zelande mongrel mob gang

portaits nouvelle-zelande mongrel mob gang
Ainsi, Jono Rotman souhaite sortir ces hommes à la fois de la glorification et de la caricature qui est habituellement faite des gangs, tout en faisant réfléchir le spectateur sur les raisons historiques et communautaires qui ont vu la création du gang dans les années 60.

portaits nouvelle-zelande mongrel mob gang

Exposition photo « Mongrel Mob Portraits » de Jono Rotman au City Gallery de Wellington, Nouvelle-Zélande jusqu’au 14 juin 2015.

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

4 commentaires

  1. Ouaouh, une série surprenante !

    Je me permets un lien : http://www.huffingtonpost.fr/2015/06/14/gang-nouvelle-zelande-photos-jono-rotman_n_7579490.html qui parle de la démarche du photographe… Oui parce que je suis allée fouiner sur Internet, la croix gammée sur l’un des membres (visiblement Maori) m’ayant surprise.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retour en haut