Vous êtes ici : Accueil » Voyages » Nouvelle-Zélande » Sandflies en Nouvelle-Zélande, la plaie !

Sandflies en Nouvelle-Zélande, la plaie !

Dans le dernier article, je vous laissais au bord de l’eau dans le nord Taranaki, dans l’île du Nord de Nouvelle-Zélande. Si vous prévoyez de faire un voyage en Nouvelle-Zélande, il y a une chose que vous devez savoir et connaître : les sandflies ! Chaque pays regorge d’une faune inconnue pour le voyageur. La sandfly est l’animal le plus détesté en Nouvelle-Zélande et pendant mon voyage, je vais la rencontrer plusieurs fois…

Sandflies en Nouvelle-Zélande, la plaie !

Dans cet article, je veux surtout vous expliquer pourquoi et comment vous pouvez vous prémunir de la sandfly pendant votre voyage en Nouvelle-Zélande. En fait, j’ai pensé à faire cet article quand j’écrivais l’article précédent. En effet, pendant que je prenais les photos au bord de l’eau, c’était ma première rencontre avec les sandflies. Surtout que pour réaliser des photos de paysage, avec trépied, filtres gradués et longue pose, on reste longtemps au même endroit, et c’est l’environnement rêvé pour que les sandflies vous dévorent ;).

Mais qu’est-ce que la sandfly ?

La sandfly est une petite bête qui, comme son cousin le moustique, va vous sucer le sang sans vous demander votre permission ni votre avis sur la question.

sandfly nouvelle-zelande

Photo Phil Bendle

Les sandflies se trouvent le plus souvent proches des cours d’eau et des zones humides, que ce soient sur les plages, lacs, ou rivières.

Si on pouvait trouver un avantage aux sandflies en comparaison d’autres moustiques, c’est que les sandflies ne véhiculent pas de maladies ni de virus. Cool non ? Par contre, la salive des sandflies va créer une irritation et une inflammation qui peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines selon votre degré de réaction à la piqûre. Dans le cas de personnes non-habituées aux piqûres de sandflies, à savoir les voyageurs venant de l’extérieur de la Nouvelle-Zélande, il semblerait que les réactions soient en général plus violentes (dixit le ministère de la santé néo-zélandais).

En pratique, la piqûre de sanfly et son traitement

Tout ce que je peux vous dire, c’est que oui ça pique, et surtout très vite sans que vous ne vous en rendiez compte. Aussi tôt arrivée, aussitôt piqué et aussitôt partie. Vous vous retrouvez ensuite avec une piqûre semblable à celle d’un moustique, bien rouge et bien irritée. Et surtout, ça gratte !!!

Pour le traitement des piqûres de sandflies, vous l’aurez imaginé, les néo-zélandais ont un bon arsenal (j’ai comme l’impression qu’ils ne sont pas ultra fans de la piqûre d’insecte). Il vous suffit de vous rendre dans un supermarché pour trouver tout ce qu’il vous faut au rayon des nuisibles. Vous y trouverez des sticks apaisants qui fonctionnent pour les piqûres de différents insectes et donc aussi pour celles de sandflies à base de benzocaïne qui va momentanément anesthésier la douleur. J’ai même encore le stick avec moi et je l’utilise quelques fois contre des piqûres de moustique qui me démangent trop et ça fait quand même du bien…

Comment se prémunir des piqûres de sandflies ?

Bien sûr, si vous n’avez pas spécialement envie de tester la piqûre de sandfly, vous pouvez vous en prémunir grâce à différentes techniques. Je vous le dis tout de suite, vous ne trouverez pas ces sprays spécifiques aux sandflies en France ou en Europe, il faut vous le procurer directement en Nouvelle-Zélande. Ces répulsifs peuvent se trouver sous la forme de gels, d’huiles ou de sprays. Ca peut fonctionner comme ça peut ne pas fonctionner. Le meilleur moyen pour se prémunir des sandflies reste de bien couvrir sa peau avec des manches longues et un pantalon.

Rassurez-vous, les sandflies ne vont pas vous tuer mais c’est toujours mieux d’être prévenu et de savoir quoi faire pour éviter ces piqûres qui peuvent bien démanger pendant tout votre voyage en Nouvelle-Zélande !

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

2 commentaires

  1. Sympa le zoom sur la sandfly ! Je suis en Australie en ce moment alors ça me parle bien, enfin devrais-je dire ça me pique bien ! 😉

    Du coup, par curiosité je suis allée voir s’il existait une traduction française : ce sont a priori des phlébotomes, à vos souhaits ! :)

    Je n’ai pas toujours Internet mais tes articles sont mis de côtés, lorsque j’ai du temps et une connexion je les lis avec plaisir (la Nouvelle-Zélande sera sûrement une prochaine destination !), au pire j’aurai de la lecture pour mon retour hivernal en France. 😀

    • C’est intéressant en effet d’avoir le nom français, mais j’avoue que c’est moins poétique que sandfly pour le coup 😀 ! Profite bien de l’Australie, ça doit donner des paysages magnifiques :) !

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retour en haut