Vous êtes ici : Accueil » Actu photo » Voir la différence entre un photographe professionnel et amateur

Voir la différence entre un photographe professionnel et amateur

En ce début d’année, il semblerait que les associations américaines de photographes professionnels se soient donné le mot pour essayer de faire comprendre au grand public comment voir la différence entre un photographe professionnel et amateur. La NPPA a choisi de passer par une étude scientifique afin de montrer que les photos faites par des photographes professionnels sont plus mémorables que celles d’un photographe amateur.

Voir la différence entre un photographe professionnel et amateur

Aujourd’hui, je suis tombée pendant mes pérégrinations interneto-photographiques sur une campagne mise en place par la PPA, qui est l’association des photographes professionnels d’Amérique, dans cette même optique de faire comprendre pourquoi un photographe professionnel vous donnera des photos plus mémorables qu’un photographe amateur. Je pense que les associations de photographes professionnels ont maintenant véritablement besoin de montrer à leurs adhérents qu’elles font tout ce qui est en leur pouvoir pour mettre en avant la photographie professionnelle afin que le grand public soit capable de voir la différence en terme de qualité, que ce soit la qualité photographique ou la qualité de service, en comparaison d’un photographe amateur qui n’aura pas les mêmes responsabilités de réussite sur le long terme.

difference photographe professionnel amateur

difference photographe professionnel amateur

Dans le cas de cette campagne de sensibilisation de la PPA, l’angle d’attaque n’est pas une étude scientifique mais la mise en place de vidéos pour montrer, avec témoignages à l’appui, quel a été l’intérêt d’un photographe professionnel. La vidéo que je vous mets dans cet article concerne la photographie de famille en mettant l’accent sur la capacité des photographes professionnels à capturer la personnalité des membres de la famille pour créer des souvenirs mémorables en photo. Etant moi-même photographe professionnelle bébé et nouveau-né, je sais bien combien les témoignages de clients sont importants pour faire comprendre aux gens quelles sont les différences entre faire appel à un photographe professionnel et un photographe amateur. Je ne vais pas lister ce qui fait toutes ces différences mais je mentionnerai toutefois l’importance de l’expérience photographique. La photographie n’est pas simplement d’avoir un fichier sur un ordinateur et un bon photographe professionnel vous accompagnera avant, pendant et après la séance photo. La vidéo est en anglais donc c’est vrai que pour les non-anglophones, ça sera moins intéressant. Pour autant, voici la vidéo mise en place par la PPA pour expliquer au grand public comment voir la différence entre un photographe professionnel et amateur.

Et vous, que pensez-vous de cette vidéo et du fait que les associations de photographes américains fassent tout pour mettre en avant les différences entre photographes professionnels et photographes amateurs ?

A propos de Cathy

Sur Vivre la Photographie, j'aide les photographes amateurs à apprendre la photo en améliorant leur technique photo et leur retouche photo avec Lightroom et Photoshop. Je suis photographe nouveau-né en Suisse romande.

7 commentaires

  1. Moi qui ne suis qu’un photographe amateur je souscrit totalement à cette démarche. ne mélangeons pas ce qui est de l’ordre du loisir et ce qui est de l’ordre du professionnel. Déjà et il ne faut pas avoir peur de l’affirmer le professionnel il en vit c’est son travail.
    L’approche photographique sera totalement différente car le professionnel va être capable de faire passer un message photographique et le réaliser.
    Une telle campagne ferait plus que du bien en France

    • Le vrai photographe professionnel a en effet besoin d’avoir un service client irréprochable pour satisfaire le client, et c’est pour cela qu’une expérience photo avec un photographe professionnel sera toujours différente de celle d’avec un photographe amateur.

  2. Que des gens vivent de la photo, très bien. Tant mieux pour elles.
    Je connais des cuisiniers, des mécaniciens, des menuisiers, des pâtissiers qui travaillent réellement très mal.
    Et je connais, pour les même professions, de très (très) bon amateurs qui dépassent largement certain pros.
    Alors ce genre d’arguments (laissons faire les pros), ne tient pas pour moi.
    Mais attention, je n’ai rien contre eux. Un BON pro, quelque soit son job, aura TOUJOURS ma préférence.

    • Il existera toujours des pros moins bons que des amateurs mais c’est toujours facile de faire dériver la discussion sur ce débat. Je pense qu’il faut toujours voir le photographe professionnel (le vrai) comme un photographe qui ne se limitera pas à prendre des photos mais à accompagner le client dans une véritable expérience unique. Mais c’est vrai que tant qu’on ne l’a pas vécu, on peut ne pas y croire et c’est dans cette optique que cette vidéo a été mise en place afin que le grand public comprenne cette différence là.

      • La dérive arrive forcement avec un article dont l’intitulé est « Voir la différence entre un photographe professionnel et amateur ». C’est ce qu’on appelle un échange de point de vu, non?
        Encore une fois, n’importe quels professionnels de n’importe quelles professions essayent de satisfaire ses clients, enfin normalement. L’amateur, lui, n’a juste qu’a se satisfaire lui même.
        Si l’on reste sur cette idée, effectivement, le pro a toute la légitimité qu’il faut pour faire de sa passion son métier (et son gagne pain)
        Maintenant, si nous allons un peu plus loin et, osons, comparer le travail des uns et des autres, nous pouvons être surpris et pas forcement dans le bon sens…

  3. Hello,

    Oui, « Code-800″…
    Il y a des professionnels qui font de la merde et des amateurs qui font des œuvres d’art.

    Selon moi, il y a beaucoup plus de professionnels qui font des bons trucs que de mauvais et il y a surtout beaucoup d’amateurs qui font de la merde (proportionnellement aux nombres de pros).
    J’ai le sentiment que tu fais une grosse généralité… même si tu préfères le pro…

    Je te cite « Que des gens vivent de la photo, très bien. Tant mieux pour elles. »…
    Désolé de casser un mythe mais vivre de la photo est compliqué pour beaucoup de photographe.

    En tant qu’indépendant (auto-entrepreneur), j’investis du temps, de l’argent dans de la formation, dans du matériel…
    Je ne parle pas d’un boitier à 500€… J’ai à la main droite environs 3500€ de matos (valeur neuve) et ce n’est qu’une partie.

    Il y a aussi d’autres couts…
    Publicité, formation permanente, frais de cotisations sociales, impôts, assurances en responsabilité civile professionnelle…
    J’en passe tout un tas, c’est juste pour donner une idée.

    Au delà de tout ça, il y une approche complètement différente.
    En Belgique, j’ai une légalement obligation de moyen (pas de résultat, mais c’est discutable).

    J’essaye d’apporter un service de qualité à mes clients.
    Ça prends du temps de mettre en place une bonne image de soi…

    Par exemple, je paye deux heures de formation fin du mois car je veux apprendre à progresser avec mes flashs.
    Je vais payer 140€ de ma poche pour deux heures… 1% des amateurs font ce type de démarche…

    On comprendra aisément que quand j’entends des « mon tonton fera les photos » ou je connais un ami qui va me les faire pour pas cher, ça m’énerve !
    Ils n’ont pas les même couts alors ils cassent les prix !!! Souvent sans savoir de quoi ils parlent.

    Je vous invites à lire cette page de mon site http://www.matthieuroy.be/questions-frequemment-posees
    Tu pourras te rendre compte de ce qu’est (mon) l’approche d’un service professionnel.

    Il arrive que l’on me prenne pour un voleur quand j’explique que pour un shooting de couple de 2 heures.
    Je demande 85€ de l’heure, soit 170€ pour :

    – Un peu d’expérience et de « feeling social ».
    – Un shooting en extérieur (je me déplace) dans le lieu de leur choix (par exemple un parc).
    – Une série de photos variées (on reste pas au même endroit dans le parc).
    – Un ensemble de photo de qualités en haute résolution.
    – Environ 400 photos prises, pour 150 conservées et traitées.

    L’amateur ne fournit pas le même service… La grande majorité veut souvent se faire du fric facile, net d’impôt et après basta !

    Petit calcul (calcul à titre d’exemple, pas non plus hyper précis)…
    Imaginons environ 30 minutes de contact client au total.
    Imaginons environ 2 heures de shooting.
    Imaginons environ 1 heure de tri après shooting.
    Imaginons environ 1 minute de traitement par photo (import, traitement, export, stockage).

    Résultat.
    1×30 + 2×60 + 1×60 + 1×150 = 360 minutes = 6 heures de boulot.
    170€ / 6 heures = 28.33 € – 55% (impôts et frais divers) = 12,74€ / heure.

    On comprendra qu’a environ 12,74€/heure… Tonton il m’énerve…
    Encore plus si il est en mode auto avec le flash intégré !

    Ce genre de campagne de sensibilisation à un sens, promouvoir le travail de personne qui essaye de vivre de la photo et qui essaye d’apporter une valeur ajoutée.

    Quand on à mal aux dents, on va voir le dentiste…
    Quand on un problème avec sa voiture, on va voir le garagiste…
    Quand on un problème avec son téléphone, va dans sa boutique…
    Quand on a une fuite d’eau, on appelle le plombier…

    Quand on veux de belles photos, on appelle un photographe professionnel.
    On le choisi avec le même soin que les autres types de prestataire et on propose à tonton de venir manger à la maison !

    😉

    A bientôt.

    • C’est difficile de ne pas généraliser quand on écrit un article de blog, on ne peut pas toujours entrer dans les détails ;). Dans la photographie, c’est comme dans tout, il y a de bons pros et de mauvais pro, comme il y a de meilleurs photographes amateurs que de photographes pros. J’étais photographe amateur et je suis passée pro depuis quelques années. Le problème pour vivre de la photographie est qu’il faut que le client ait la même vision de la valeur du travail du photographe professionnel pour en vivre. Tout dépend alors en effet du prix de la séance et là le marché est très large, c’est pour cela que je peux te dire que des photographes pros en vivent, mais ils ne se vendent pas au prix que tu donnes ;).

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retour en haut